EN: Chaouchi a gâché sa chance et ne sera plus numéro 1

0
537

Ce qui était jusqu’ici qu’un souhait est devenu réalité, Rabah Madjer a bel et bien mis Raïs Mbolhi dans sa liste élargie pour le prochain stage et les matches contre le Cap Vert et le Portugal.

Les Verts qui ont montré un visage pâle lors de leur dernier match contre l’Arabie Saoudite ont montré des limites dans tous les compartiments, ce match a été l’occasion pour le coach de lancer un nouvel élément, à savoir le gardien Moussaoui qui n’a pas réussi son examen, son retour dans le groupe relèverait du miracle.

Face à cette nouvelle déception, Madjer s’est retrouvé contraint de réagir, il faut dire que les matchs de juin s’annoncent déjà comme décisifs pour son avenir, il a compris qu’il allait devoir changer des choses, secouer le cocotier et sortir avec un résultat qui plaît au public, et ça tombe bien, ce dernier, c’est-à-dire les férus des Verts, a toujours été unanime à réclamer le retour de Mbolhi, le gardien d’El-Ettifaq a fait ce qu’il fallait faire dans son club, on vous avait d’ailleurs étalé les differentes étapes qui lui restait pour revenir chez les Verts et ce le jour de sa signature en Arabie Saoudite, et très vite il a gravi les échelons et mis la pression sur Madjer qui a décidé de changer d’avis.

Chaouchi  a gâché sa chance

Entre-temps, Madjer a choisi de soutenir Chaouchi, il l’a déterré et lui a donné sa chance, il l’a même décrit comme étant l’un des meilleurs portiers d’Afrique, une déclaration qui n’a pas eu l’effet escompté puisque juste après ça, l’enfant de Bordj Ménaïel a replongé dans ses bévues et ses erreurs, mettant Madjer dans l’embarras.

Ayant bénéficié du soutien de son entraîneur, le gardien du MCA n’a pas réussi à briller ni au niveau de son club où il est en train de perdre sa place, ni  en sélection, il n’a donc pas profité du soutien de son coach, et le pire c’est ses bourdes sur la pelouse et même à l’extérieur, il a gâché toutes les chances qui lui ont été données et ce depuis la Coupe du monde en Afrique du Sud et ses écarts disciplinaires qui ont amené la FAF de l’époque à le rayer de la liste de la sélection.

Signe

La convocation de Mbolhi est donc un signal fort en direction de Chaouchi qui n’a visiblement plus la tête ici au pays, lui qui aurait déjà signé à El-Hazm en Arabie Saoudite, Madjer veut sauver sa tête et il a compris que faire appel à un expérimenté est une décision sage, mais ce qu’il faut savoir, c’est que ce même Madjer avait déclaré il y a 6 mois qu’il n’appellerait pas Mbolhi pour le laisser sur le banc. «Je ne peux pas le reléguer sur le banc alors qu’il est le capitaine de la sélection, et eu égard de tout ce qu’il a donné aux Verts ça aurait été un manque de respect à son égard», a-t-il déclaré en conférence, ce qui veut dire que ce retour de Mbolhi ne sera pas pour remplir la liste des 3 gardiens, mais bien pour opérer un changement qui s’impose.

8 ans plus tard, Mbolhi s’apprête donc de nouveau à succéder à Chaouchi dans la cage de l’EN, Madjer a choisi de miser sur un nouveau trio, et les 3 ne lui ont pas forcément donné raison, Chaouchi avait une occasion en or d’accaparer la cage au moins jusqu’à la CAN camerounaise, mais il a échoué, reste à savoir comment il vivra la transition si Madjer la confirme, lui qui vit déjà mal sa mise à l’écart au profit de Chaâl dans son club le MCA.

dzcompétition


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here