Belaili dans les plans de Madjer?

0
342

Lorsque Youcef Belaïli a décidé de quitter le club d’Angers pour revenir en Tunisie, plus exactement à l’Espérance de Tunis, un club qu’il connaît bien pour y avoir déjà joué, son choix était loin de faire l’unanimité, car beaucoup avaient du mal à comprendre comment un joueur peut quitter le championnat de Ligue 1 française pour repartir en Tunisie, un championnat dont le niveau est plus bas.

Il restera à l’Espérance

Lorsque Youcef Belaïli a décidé de quitter le club d’Angers pour revenir en Tunisie, plus exactement à l’Espérance de Tunis, un club qu’il connaît bien pour y avoir déjà joué, son choix était loin de faire l’unanimité, car beaucoup avaient du mal à comprendre comment un joueur peut quitter le championnat de Ligue 1 française pour repartir en Tunisie, un championnat dont le niveau est plus bas.

 

A l’époque, Belaïli disait qu’il ne supportait plus le fait de ne pas faire partie des plans de son coach, alors que son club ne cessait d’enchaîner les mauvais résultats. Une situation qui l’a donc incité à partir plutôt que prévu. Et à voir ses performances au cours de ces dernières semaines avec son club de l’EST, on pourrait dire qu’au final, Youcef Bellaïli a peut-être eu raison de vouloir changer d’air à tout prix. En fait, le joueur algérien est devenu un véritable microbe pour ses adversaires, notamment sur son côté gauche où il fait des merveilles. En plus de marquer des buts, il ne se passe pas un match où l’ancien milieu de terrain usmiste ne délivre pas des passes décisives. Tel un véritable patron, Belaïli a su donc revenir de la meilleure des manières après ses deux années de suspension. Un retour en forme qui le classe parmi les joueurs qui devraient intéresser Rabah Madjer dans un futur proche. Jusque-là, l’entraîneur national a toujours évoqué des critères très spécifiques, notamment ceux d’éléments habitués à jouer et s’adapter facilement aux terres africaines. Et bien, Youcef Belaïli, qui joue à présent la Ligue des champions africaine avec son club, et pour l’avoir déjà disputée, notamment avec l’USMA, pourrait bien constituer le candidat idéal pour le coach national à la veille d’un difficile déplacement en Gambie début septembre prochain.

Il restera à l’Espérance

Youcef Belaïli nous avait d’ailleurs affirmé, il y a quelques mois de cela, que son principal objectif sera de revenir en équipe nationale et qu’il fera tout son possible pour atteindre cet objectif.  Ainsi, si l’enfant d’El Bahia continue à gratifier son club et tous les amateurs de la balle ronde de ce même rendement, son retour ne sera pas aussi lointain qu’on peut l’imaginer.  Aussi, concernant son avenir proche quant à l’éventualité de quitter l’EST, le joueur a coupé court à toutes les rumeurs relayées au cours de ces derniers jours dans les différents médias : «Je vais travailler dur pour continuer mes bonnes prestations avec le club, mais aussi pour rendre heureux nos supporters et mes dirigeants qui m’ont fait confiance. La saison prochaine, je resterai ici, il n’y a pas de doute là-dessus », a-t-il précisé.

Il y a quelques mois de cela, il avait affirmé que son principal objectif sera de revenir en équipe nationale et qu’il fera tout son possible pour atteindre cet objectif.  Ainsi, si l’enfant d’El Bahia continue à gratifier son club et tous les amateurs de la balle ronde de ce même rendement, son retour ne sera pas aussi lointain qu’on peut l’imaginer.  Aussi, concernant son avenir proche quant à l’éventualité de quitter l’EST, le joueur a coupé court à toutes les rumeurs relayées au cours de ces derniers jours dans les différents médias : «Je vais travailler dur pour continuer mes bonnes prestations avec le club, mais aussi pour rendre heureux nos supporters et mes dirigeants qui m’ont fait confiance. La saison prochaine, je resterai ici, il n’y a pas de doute là-dessus », a-t-il précisé.

dzcompétition


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here