Gros clash entre Madjer et Zetchi

0
822

Y’a-t-il le feu en la demeure de l’Équipe nationale ?. La décision prise par la FAF de décharger d’un «commun accord » Rabah Madjer de sa mission à la tête de l’équipe A’, composée de joueurs locaux, a levé le voile sur le malaise qui couvait entre le président Kheireddine Zetchi et l’homme à la tête sélection nationale.

Et pourtant, Rabah Madjer avait été désigné en octobre 2017 pour assurer la double casquette de sélectionneur de l’équipe A et celle des joueurs locaux, relancée après plusieurs années d’hibernation.

Après une victoire en amical face au Rwanda (4-1) le 10 janvier dernier au stade d’El-Menzah (Tunis), Madjer allait connaître son premier revers avec les locaux le mercredi 9 mai à Cadix (Espagne) face à l’Arabie saoudite (2-0). Une défaite qui n’a pas du tout été appréciée par Zetchi, qui l’a fait d’ailleurs fait savoir pour la première fois.

“On est déçus par cette défaite face à l’Arabie saoudite, on n’aime pas voir notre équipe perdre. J’espère que l’équipe va s’améliorer à l’avenir car pour le moment le staff technique n’a pas encore trouvé une sélection locale capable de nous représenter lors des prochaines échéances”, a-t-il réagi, une manière de montrer son mécontentement.

La défaite face aux Saoudiens aura été fatale pour Madjer et son staff, appelé à se concentrer un peu plus sur sa mission initiale, à savoir : qualifier l’équipe nationale à la CAN 2019 qui devrait avoir lieu au Cameroun, a expliqué la FAF lundi dans un communiqué.

Zetchi se contredit

Une chose est sûre, les deux hommes ne sont pas sur la même longueur d’onde. Cette décision inattendue et le timing choisi pour décharger Madjer de cette mission sont loin d’être un pur hasard, alors qu’en avril dernier, Zetchi avait apporté son soutien au sélectionneur national, en affirmant que Madjer avait « la compétence » pour mener à bien sa mission. Qu’est-ce qui a changé depuis ?

En décidant de limoger Madjer de la sélection des locaux, c’est toute la philosophie et les plans de ce dernier qui sont remis en question et qui tombent du coup à l’eau, alors qu’il a manifesté un intérêt particulier au joueur local, en témoigne le nombre d’éléments de cru, en nette croissance, qui sont convoqués en équipe A.

Zetchi est loin d’être content de la méthode du travail de l’ancien joueur vedette du FC Porto, alors qu’il était derrière sa venue, ou plutôt qu’il l’avait désigné par défaut, suite à la décision des pouvoirs publics de donner sa chance au technicien national pour diriger l’EN.

Cette décision est loin d’être « innocente », estiment les observateurs, avançant même que Zetchi est en train de tâter le terrain à un éventuel limogeage de Madjer au moindre faux-pas.

Les deux prochains amicaux prévus en juin prochain, le 1er face au Cap Vert au stade olympique du 5-Juillet (22h00) et le 2e face au Portugal à Lisbonne (20h15), seront très attendus et devraient vraisemblablement dessiner l’avenir de Madjer à la tête des Verts.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here