Les verts s’envolent aujourd’hui pour Lisbonne, Madjer contre tous

0
397

La sélection algérienne se rendra aujourd’hui à Lisbonne où elle donnera la réplique jeudi à la sélection portugaise qui prépare le Mondial-2018. Il s’agit du deuxième match amical des Verts en l’espace de six jours, un rendez-vous qui se présente sous de mauvais auspices pour la bande à l’entraineur Rabah Madjer.

A propos justement du sélectionneur national, ce dernier se retrouve dans de mauvais draps, notamment après la défaite de vendredi dernier contre le Cap-Vert, laquelle défaite l’a enfoncé davantage, lui, qui était déjà très critiqué depuis son arrivée aux commandes techniques en novembre dernier.

Et même si Madjer persiste et signe que ses capés sont en train de rendre de belles copies, tout en se montrant optimiste quant à l’avenir de l’équipe nationale sous sa houlette, il risque de ne pas avoir justement le temps pour matérialiser ses dires. En effet, les rencontres des Fennecs se suivent et se ressemblent, avec comme principale particularité une faillite à tous les niveaux.

Face au Cap-Vert par exemple, les spécialistes sont unanimes à faire remarquer qu’il n y avait aucune organisation de jeu, des joueurs qui n’évoluent pas dans leurs postes habituels et qui, du coup, se retrouvent complètement perdus sur le terrain à l’image de Ramy Bensebaïni. Pas de repli défensif. Bloc défensif inexistant.

Et en attaque, il faut s’en remettre à des coups d’éclat de Barhimi et de Mahrez afin de voir nos éléments bouger et créer du danger. En résumé, rien ne va au sein de notre équipe nationale. C’est à croire alors que tous les matchs amicaux disputés jusque –là sous l’ère de Madjer n’ont servi à rien.

Voilà qui pourrait jouer un mauvais tour à l’ancienne vedette du football algérien plus que jamais dos au mur. Outre la pression du public qui réclame le départ de Madjer, ce dernier devra également faire face à la pression des pouvoirs publics représentés par le ministre de la jeunesse et des sports, Mohamed Hatab, dont les dernières déclarations ne sont pas du tout rassurantes pour le coach national.

Les propos du ministre auraient donné des idées aux membres du bureau fédéral. Dans les coulisses de la FAF, on laisse entendre que les membres du bureau fédéral souhaiterait désormais mettre un terme au contrat de Rabah Madjer, mais que pour l’instant aucune décision n’a été prise.

Autrement dit, Les membres du BF lâchent Madjer et voudraient même que le match face au Portugal soit son dernier sur le banc de touche algérien. Pis, ils commencent déjà à penser à un plan B pour préparer l’équipe pour la confrontation contre la Gambie en septembre prochain dans le cadre des éliminatoires de la CAN-2019.

Certains d’entre eux sont tellement en colère qu’ils ont pris la décision de ne pas se déplacer à Lisbonne pour assister au match face au Portugal, alors qu’ils étaient conviés par le président de la FAF à faire le voyage avec les protégés de Madjer.

Cela se passe au moment où certaines sources très au fait des affaires de l’équipe nationale affirment que rien ne va au sein même du staff technique national au point où les assistants de Madjer seraient sur le départ.

footalgérien


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here