Vahid: « J’ai plusieurs offres sur mon bureau, tout est possible »

0
230

Après s’être exprimé en exclusivité au  Buteur vendredi, l’ancien coach des Verts, Vahid Halilhodzic,  a accordé une autre interview pour le site croate 24sata.h. Remercié par le Japon récemment, Vahid, qui avait pourtant assuré une qualification méritée aux Nippons dans un groupé réputé lors des  éliminatoires CM2018 Groupe Asie, a du mal à digérer cette grosse déception. D’ailleurs, Halilhodzic  a signifié à son interlocuteur que sa frustrations est  telle qu’il ne pouvait encore penser reprendre une équipe ou une sélection dans l’immédiat. Une autre manière de  laisser planer le doute concernant ses supposés contacts  officiels avec la Fédération algérienne de football : « L’Algérie ? Sur mon bureau, j’ai beaucoup d’offres sur la table   provenant de clubs et de sélections mais tout est possible ».

« Je ne me soucie pas de l’argent, je veux un projet de qualité et un
bon cadre de travail »

Interrogé s’il était plutôt intéressé  à travailler  dans un club ou  retourner sur un banc de touche d’une autre sélection, l’ex-stratège des Verts estime que seul un projet consistant compte pour lui. Vahid Halilhodzic que l’on donnait inaccessible ou plutôt loin des moyens de la Fédération algérienne de football laisse une porte ouverte en déclarant : «  Je suis juste intéressé par un projet de qualité. Je ne me soucie vraiment pas de l’argent, je veux juste un projet de qualité, un endroit décent pour travailler normalement ».

« A présent je suis fatigué et déçu, j’ai envie de me reposer, après on verra »
Comme nous il nous l’avait  affirmé, Vahid Halilhodzic préfère se reposer et prendre un peu de recul avant de prendre une décision sur son avenir surtout que nous sommes en pleine période de Coupe du Monde où beaucoup de choses peuvent se passer après le Mondial de Russie. Vahid   rappelle toutefois qu’il était bien trop fatigué pour pouvoir reprendre immédiatement : « Franchement, je suis fatigué et déçu après tous ce que j’ai vécu comme événements au Japon car  je pense vraiment que je méritais de prendre l’équipe nationale japonaise  en Russie, après notre excellent parcours de qualifications. Nous avons bien travaillé, fait beaucoup de progrès en un laps de temps assez réduit. Nous étions les premiers de notre  groupe. Maintenant, je n’ai qu’une seule envie, me reposer, après on verra au moment voulu comment les choses vont  aller ».

 «En 2014  l’Algérie n’avait pas de grands joueurs mais
il y avait plus  de rigueur »

Sans vouloir trop s’étaler, Vahid Halilhodzic qui avait, pour rappel, mené l’Algérie en 2014 au Brésil en huitième de finale de Coupe du Monde pour la première fois de son histoire, revient sur cet exploit jamais réalisé   par ses prédécesseurs  : « A mon époque, l’Algérie n’avait pas de joueurs comme la Croatie aujourd’hui, mais nous avons développé un beau football. Il y avait plus de sérieux, on avait pratiqué un football moderne et efficace au Brésil.  Et  nous avions   sérieusement fait douter  l’Allemagne ».

«En 2014, nous avons  sérieusement fait douter  l’Allemagne, on méritait bien d’aller loin»
Vahid Halilhodzic évoqué aussi l’incroyable match des Verts contre l’Allemagne, champion du Monde du dernier Mondial joué au Brésil. Vahid parle d’un manque de chance et d’expérience chez certains de ses joueurs dans une compétition aussi élevée pour espérer aller plus loin. «On méritait d’après plusieurs observateurs et de l’avis de tous le monde d’aller un peu plus loin. Mais, c’est  le football, on est tombés sur le champion du monde. Nous avons manqué une ou deux grandes occasions et à ce niveau   on se fait immédiatement attraper. Pour réaliser un grand résultat dans un tournoi comme la Coupe du Monde,  vous devez être concentré au maximum, il y a rarement une chance de réparer une erreur ou une déconcentration et chaque opportunité,  vous devez la saisir à fond ».

« Je supporterai le Japon en Coupe du Monde »
Pas du tout rancunier même s’il a été écarté de manière peu élégante et pas du tout sportive, Vahid Halilhodzic supportera   le Japon lors de ce Mondial de Russie. « Bien sûr! Eh bien, je suis resté sur le banc du Japon pendant 3 ans. Il y a eu beaucoup de choses positives. On a passé de bons moments positifs et de  beaux souvenirs, donc je vais certainement supporter mes anciens joueurs. Je  leur souhaite d’ailleurs bonne chance en Russie » conclut Halilhodzic dans cet entretien qui intervient au moment où son nom est lié à un retour en équipe d’Algérie.

le buteur


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here