Renard n’est pas sûr de rester, l’Egypte veut déjà négocier avec lui

0
442

Dans un entretien accordé au quotidien sportif français, L’Equipe, l’entraîneur de la sélection marocaine de football, Hervé Renard, a une nouvelle fois confié qu’il n’était pas encore certain de poursuivre sa mission à la tête des Lions de l’Atlas, en dépit du fait que son contrat court jusqu’à juillet 2022 : «Je suis toujours sous contrat avec le Maroc (jusqu’en 2022) et je vais suivre la Coupe du monde, apprendre encore un peu plus (rire). Et il sera temps ensuite de se pencher sur la suite.»

«Je vais rester à Moscou jusqu’à la fin du tournoi pour apprendre»
Alors que le Maroc a été éliminé dès le 1er tour de cette Coupe du monde et qu’il est même rentré à la maison, Hervé Renard a préféré rester à Moscou et cela jusqu’à la fin du tournoi pour profiter de cette compétition et apprendre, comme il l’a expliqué : «Franchement, tout a été magique dans cette Coupe du monde depuis le premier jour : l’ambiance, l’organisation, les stades. Quand on n y a goûté, on n’a envie d’y revenir le plus vite possible. Je viens de si loin, je dirais même de nulle part. C’est une chance inouïe d’être ici. J’en rêvais tellement… J’ai tout vécu avec passion et je ne compte pas m’arrêter. Je vais rester à Moscou suivre le reste de la compétition comme supporter de la France et du Sénégal comme un passionné que je suis. J’ai bientôt cinquante ans, c’est la première fois que j’assiste à une Coupe du monde, je veux en profiter. C’est génial d’être là, j’en suis conscient. Quand vous venez d’aussi loin que moi, comment ne pas ressentir le bonheur d’être en Coupe du monde.»

Lekjaa (Pdt de la FRMF) : «Renard n’est pas indispensable à notre sélection et s’il part, le nouvel entraîneur devrait avoir les mêmes résultats»  
Dans une interview accordée à la Chaîne marocaine, Medi1 TV, Faouzi Lekjaa, président de la Fédération royale marocaine de football, a évoqué l’avenir d’Hervé Renard : «Nous discutons chaque jour avec le sélectionneur national des résultats de notre équipe. A la fin du Mondial, nous discuterons de l’avenir d’Hervé Renard avec les Lions.
Je pense que tout sera clair en juillet puisque nous aurons le premier match officiel le 7 septembre prochain. De septembre 2018 à 2022, trois événements majeurs auront lieu : la CAN-2019, la CAN-2021 et la Coupe du monde 2022. Le onze national doit continuer sur cette voie, remporter la Coupe d’Afrique des nations et se qualifier pour le Mondial-2022. Je crois que personne ne doit être indispensable à l’Équipe nationale (joueurs et entraîneur). L’équipe appartient aux Marocains, et ses performances ne doivent cesser de s’améliorer. Notre niveau est aujourd’hui reconnu dans le contexte mondial. Hervé Renard est lié avec la FRMF avec un contrat jusqu’à 2022. Il serait donc préférable que les Lions continuent avec lui. Dans le cas contraire, le nouvel entraîneur devrait avoir les mêmes résultats.»

Abou Rida (Pdt de la fédération égyptienne) : «S’il part du Maroc, nous entamerons les négociations avec lui»
Il n’y a pas que l’Algérie qui courtise Hervé Renard. La Fédération égyptienne de football souhaite elle aussi le chiper, notamment après le limogeage d’Hector Cuper. Le président Hany Abou Rida a ainsi déclaré : «Nous avons commencé à chercher un nouveau manager. Nous avons reçu les CV de plusieurs entraîneurs, a-t-il expliqué lors d’une conférence de presse. Lorsque nous aurons une liste restreinte, les candidats seront annoncés», a-t-il dit avant d’enchaîner : «Hervé Renard a un contrat avec la Fédération marocaine, donc on ne peut pas parler de lui. Mais si le Maroc décide de ne pas prolonger son contrat, nous négocierons avec lui». Renard est rappelons-le, sous contrat jusqu’en 2022 avec les Lions de l’Atlas.

le buteur


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here