Le Bureau Fédéral ne veut pas de Gourcuff

0
394

ui va succéder à l’ancien sélectionneur Rabah Madjer ? Le président de la FAF a levé le voile sur une partie du dossier, soulignant lors de la dernière réunion du Bureau fédéral, que le futur entraîneur des Verts sera connu ce mois-ci.

La partie la plus importante du dossier, celle relative à l’identité du successeur de Madjer, tient toujours en haleine l’opinion publique nationale.

Zetchi a-t-il rencontré l’avocat de Christian à Paris ?

Des informations ont filtré ces dernières heures sur le départ du président de la FAF, Kheiredine Zetchi, en France pour rencontrer l’avocat de Gourcuff. D’autres parlent d’un voyage de Rebouh Haddad en Russie pour rencontre un autre technicien parmi ceux qui intéressent la fédération. «Zetchi est parti en voyage personnel en France, tandis que Rebouh se trouve en Russie juste pour se ressourcer assistant à quelques rencontres du Mondial», dément un membre fédéral.

«Un entraîneur de club»

Ce qu’il faut savoir, c’est que Zetchi ne peut rien faire sans consulter les membres de son bureau fédéral. Pas une troisième fois ! D’où d’ailleurs les informations selon lesquelles l’éventualité de voir Gourcuff revenir à la tête de la barre technique de l’EN est loin d’être certaine. Pourquoi ? Selon les informations recueillies auprès des sources très au fait du dossier, il semble que le technicien français, actuellement en poste au sein d’Al Gharafa (Qatar), ne fait pas l’unanimité auprès des membres du Bureau fédéral de la FAF. Selon les motifs invoqués par certains membres de l’exécutif de Zetchi, le coach Christian Gourcuff n’offre pas le profil

exigé pour mener une sélection nationale. Les opposants de Gourcuff appuient leur position par le fait que ce le Français ait fait l’essentiel de sa carrière dans les clubs. D’où, motivent-ils encore, son passage peu réussi en sélection d’Algérie. Un passage sanctionné par son limogeage.

Le syndrome Lucas Alcaraz

Devant cette situation, le président de

la FAF tente de prendre le temps nécessaire avant de prendre une décision finale. Il refuse de commettre une nouvelle erreur de casting après celle de Lucas Alcaraz. Sans consulter les membres de son BF, le président de la Fédération a engagé le technicien ibérique dont les résultats ont été négatifs à tout point de vue. Son passage n’a duré que quelques petits mois avant que son contrat ne soit résilié pour insuffisance de résultats.

Va-t-il céder à la pression des joueurs ?

Kheiredine Zetchi veut réussir le recrutement d’un entraîneur consensuel, adopté par le public sportif… Et le public sportif veut Vahid… Néanmoins, il subit la pression de certains joueurs de l’équipe nationale. En effet, certains cadres tentent d’imposer leur choix réclamant le retour de Christian Gourcuff, va-t-il cédé  et faire comme Raouraoua dans l’affaire Rajevac ? On verra.

dzcompétition


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here