Madjer:  » Mon limogeage est d’ordre politique et non sportif »

0
1606

Depuis la dernière réunion du BF et l’annonce officielle de son limogeage, Rabah Madjer s’était muré dans le silence. Il s’est enfin exprimé et a choisi le site Algérie Diplomatique pour parler de son limogeage et selon lui, ça n’a rien à voir avec l’aspect sportif.

Un peu plus d’une semaine après l’annonce de sa mise à la porte, le désormais ancien sélectionneur national Rabah Madjer a refait parler de lui. En effet, depuis qu’il a été démis de ses fonctions, il n’avait à aucun moment abordé le sujet de son limogeage. Cependant, ce n’est plus le cas puisque l’ancienne gloire de Porto a refait surface et a choisi un site internet pour parler de son départ. Pour lui, il n’y a aucun motif sportif par rapport à son limogeage et ce serait une affaire politique. Dans le site Algérie Diplomatique, Madjer a tenu à assurer : «Ce qu’il faut savoir, c’est que mon limogeage n’a aucune relation avec l’aspect sportif. La décision de mettre fin à mes fonctions est d’ordre politique. Les pouvoirs publics ont décidé de m’évincer à cause de l’instabilité sociale. Ils ont eu peur de cela et ont répondu à la volonté d’un groupe qui touchait 2000DA chaque match pour m’insulter et porter des pancartes contre ma personne. Les services de sécurité sont actuellement en train d’enquêter par rapport à cette histoire.»

«On ne m’a pas donné assez de temps»

L’ancien patron des Verts n’a pas manqué de rappeler qu’il a été limogé sans aucune rencontre officielle à son compteur, refusant par la même occasion qu’on dit que son bilan est négatif. «On a jugé mon bilan et on l’a décrit comme étant négatif alors que je n’ai joué aucun match officiel. On ne m’a pas donné assez de temps pour appliquer mes idées. Des entraîneurs durant la Coupe du monde ont été battus et sèchement mais ils n’ont pas été démis de leurs fonctions pour autant. En plus, les entraîneurs qui m’ont précédé ont eu le temps nécessaire pour mettre en place leur philosophie de jeu.» Ainsi, Madjer ne digère toujours pas son éviction du staff technique de l’équipe nationale et pense que l’affaire va au-delà de l’aspect sportif et la ramène au statut de décision politique pour la paix sociale. Pour rappel, l’ancien coach des Verts n’a toujours pas réglé sa situation vis-à-vis de la FAF.

dzcompétition


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here