EN: Pourquoi pas une association Belmadi-Bougherra ?

0
746

Un ticket Belmadi-Bougherra pour sauver la face ?

On ira pas jusqu’à réclamer à la FAF de contacter l’intouchable Zinédine Zidane, qui est également sur le marché, mais un jeune entraineur de 42 ans qui a fait ses preuves (aussi modestes soient-elles) en raflant une ribambelle de titres au Qatar pourrait bien faire l’affaire. Djamel Belmadi, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a réussi à forcer le respect de tout le monde là où de très nombreux mercenaires étrangers se sont cassés les dents. Porteur d’un véritable projet de jeu et disposant de moyens adéquats, le méthodique Belmadi a réussi à faire d’un club inconnu un véritable rouleau compresseur dans le championnat qatari (0 défaite en 22 matchs de championnat la saison dernière). Même Christian Gourcuff, ex-entraineur prisé de Ligue 1 française, s’est réfugié dans ce championnat où il dirige une formation lambda.

Djamel Belmadi a pour seule expérience africaine son parcours honorable de joueur avec l’Équipe nationale, et c’est déjà pas mal. Capitaine des Verts dans les années 2000, il a marqué son passage en sélection comme étant le symbole de sa génération. Rare joueur algérien converti avec succès au métier d’entraineur, l’ancien Marseillais attend forcément son heure avec les Verts. Avec Madjid Bougherra comme adjoint, qui connait parfaitement le groupe en place, ce duo 100% algérien serait sans doute capapble de relever le défi proposé par la FAF. Cette dernière qui a confié les clefs du camion à un entraineur non-diplômé resté inactif pendant 11 ans et en décalage générationnel avec les Mahrez, Feghouli & consorts serait bien inspirée de faire appel à un jeune coach intransigeant qui n’a pas chômé depuis qu’il a raccroché les crampons et dont le nom impose un certain respect à l’actuelle génération. Queiroz, Belmadi, ou un autre, la FAF n’a plus le droit à l’erreur et le temps presse.

la gazette du fennec


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here