Selon une source proche de la FAF, le nouveau sélectionneur ne sera pas français

0
534

Le feuilleton concernant l’identité du prochain sélectionneur national continue d’alimenter les médias et les discussions au sein de l’opinion publique. Avant-hier, le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, s’est exprimé et a assuré qu’il était actuellement en négociation avec deux entraineurs, précisant surtout que ni Vahid Halilhodzic, ni même Hervé Renard n’allaient être à la tête du staff technique des Verts. Le Portugais Carlos Queiroz n’intéresse pas non plus la FAF. De ce fait, la short-list des entraineurs pistés, établie par le président de la Fédération commence à se vider. Cependant, du côté de la FAF, on ne s’inquiète pas pour autant. En effet, contacté par nos soins, une personne très proche de l’instance de Dély Brahim nous a confié hier que le président Zetchi est actuellement en négociations très avancées avec un coach de renommée mondiale, mais sans nous apporter trop de détails : «Ecoutez, ce que je peux vous dire, c’est que le président sait ce qu’il fait. Ne vous inquiétez pas, il tient un coach. Pour l’instant, je peux juste vous assurer que ça ne sera pas un français. Toutefois, je tiens à préciser qu’il maitrise bien la langue française.»

«Les négociations avec lui avancent très bien»
Et à notre interlocuteur d’enchainer : «Il est vrai que pas mal de noms d’entraineurs sont sortis dans la presse depuis plusieurs jours. Le président a négocié effectivement avec Vahid Halilhodzic, mais aucun accord n’a été trouvé. Il y a eu d’autres entraineurs, mais les négociations ne sont pas allées très loin. Maintenant, ce que je peux vous confirmer, c’est que Zetchi a quasiment tout conclu avec un coach européen, mais il faudra attendre un peu avant l’annonce officielle. Les négociations sont sur le point d’être conclues.»

«On ne divulguera pas son nom pour éviter la surenchère»
On a essayé bien évidemment d’insister auprès de notre source pour connaître l’identité de cet entraineur qui négocie actuellement avec Zetchi, mais nos tentatives se sont révélées vaines : «Vraiment désolé, mais pour l’heure, je ne peux rien dire. Si on divulgue le nom de cet entraineur, d’autres fédérations pourraient sauter sur l’occasion et faire dans la surenchère. Le président veut un maximum de discrétion sur ce dossier. Ce qui est sûr et comme je vous l’ai dit, ça ne sera pas un coach français.»

le buteur


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here