Hanni: « Je retrouverais la sélection après Madjer

0
467

Hanni : «Après Madjer, je reviendrai en équipe nationale»

L’attaquant algérien du Spartak Moscou Sofiane Hanni est sorti enfin de son mutisme concernant sa mise à l’écart des rangs des Verts, et ce, au lendemain de la défaite en match amical en mars dernier contre l’Iran en Autriche (2-1). Un match pendant lequel le joueur en question n’a joué que 33 petites minutes avant que l’ancien sélectionneur national Rabah Madjer ne procède à son changement mettant à sa place Mokhtar Benmoussa. Depuis, l’ancien pensionnaire des Belges d’Anderlecht n’a pas été convoqué en sélection. Une mise à l’écart qui serait dictée par des divergences entre Hanni et Rabah Madjer. Sans vouloir ouvrir la brèche d’une polémique ne donnant aucun détail sur les raisons de sa mise à l’écart, Sofiane Hanni estime que le départ du désormais ancien entraîneur de l’EN pourrait lui être favorable pour revenir en élection. « C’est vrai que je n’étais pas convoqué en sélection d’Algérie lors des matches amicaux contre le Cap Vert et le Portugal. Je pense toutefois que les choses vont changer pour moi en EN après la décision de la fédération de mettre fin aux fonctions de Madjer», dira Hanni à une question sur sa situation avec les Verts, posée par le site russe Sport 24. Et d’ajouter : « La dernière fois où j’ai joué avec l’équipe nationale c’était en mars dernier lors du match amical perdu contre l’Iran. Depuis, plus rien. Présentement, la Fédération algérienne de football est à la recherche d’un entraîneur pour driver l’EN. Il faut attendre pour voir ce qui va se passer au juste.» Le milieu offensif en question a été convoqué pour la première fois en équipe nationale en mars 2016 à l’occasion d’un match officiel disputé contre l’Ethiopie comptant pour les éliminatoires de la CAN 2017. Convoqués dix fois, Hanni a marqué quatre buts.

«Heureux de jouer pour l’Algérie»

Interrogé par le média russe s’il n’aurait pas regretté le choix de l’Algérie après la dernière consécration de l’équipe française en Coupe du monde en Russie dernièrement, Hanni dira : «C’était un choix du cœur. Je n’ai jamais regretté le fait d’avoir opté pour mon pays d’origine. Je tiens toutefois à féliciter la France et ses joueurs pour le sacre mondial.» Le joueur a tenu à préciser, dans ce sillage, avoir été un fervent supporter du Brésil lors de la dernière Coupe du monde. Au sujet de la débâcle des pays arabes en Coupe du monde, Hanni estime : «Les mauvais résultats n’ont rien à avoir avec le jeûne. En 2014, mes coéquipiers en sélection m’ont affirmé avoir observé le jeûne, mais les résultats étaient probants.»

dzcompétition


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here