Belmadi met fin au débat locaux et professionnels

0
554

Agacé par le débat des joueurs locaux et pros

«Tout joueur ayant le 12S est sélectionnable»

Le nouvel entraîneur de l’équipe nationale d’Algérie n’aime pas le débat sur les joueurs évoluant en Algérie et leurs homologues qui se produisent à l’étranger. Il a accepté exceptionnellement hier de s’y prononcer afin d’éclairer l’opinion publique sur sa stratégie envers les deux catégories des joueurs, mais il a appelé les médias à ne plus l’évoquer à l’avenir. Tantôt sur un ton coléreux et tantôt sur un ton ironique, Djamel Belmadi dira : «Je vais m’attarder peut-être longuement sur ce dossier, mais ce sera pour la dernière fois. Je ne veux plus qu’on en parle. Je ne sais pas pourquoi on se focalise sur cette histoire des joueurs locaux et pros. Certains l’utilisent visiblement pour freiner l’évolution de l’équipe nationale. A ma connaissance, les joueurs en Algérie sont aussi des pros. Leurs salaires sont faramineux et conduisent des voitures haut de gamme. Pour moi, il n’y a pas de différence entre les deux catégories. J’irai chercher les bons éléments même à Tindouf ou à la Saoura. Chaque joueur disposant d’un S12 est sélectionnable. Seul le critère de la valeur du joueur m’intéresse. Celui qui peut apporter le plus escompté et de la valeur ajoutée nécessaire je le convoquerai. Il n’y a qu’un seul critère de sélection, à savoir le joueur qui peut me faire gagner des matches.» C’est dire combien le débat sur les joueurs qui jouent en Algérie ou leurs homologues à l’étranger est désormais banni par Belmadi.

  1. A.

La discipline : «Je ne pense pas qu’il y aura des écarts avec moi»

Pendant les dernières années, on a pu assister à certains écarts disciplinaires en sélection. Des joueurs ont été bannis comme l’ont été Hanni et Taïder. Cependant, Djamel Belmadi n’a pas en tête de rester sur cette histoire. Il préfère ouvrir une nouvelle page et pouvoir juger de lui-même. Répondant à la question en rapport avec le sujet, le sélectionneur national a fait savoir : «Tout d’abord, je dois dire que ce sujet n’a pas été abordé au cours des négociations avec les dirigeants de la FAF. Cependant, je pense qu’il faudra bien un code de bonne conduite. J’ai conscience de ce qui se passe en équipe nationale. Quand on représente un pays, c’est d’ores et déjà quelque chose de logique. Pour les joueurs qui ont refusé la sélection, je ne sais pas si ça existe car cela pourrait être sanctionné par la FIFA. Je le dis, je vais redistribuer les cartes et faire en sorte que tout le monde respecte l’EN, je pense et j’ai la conviction que sous ma conduite, il ne devrait pas y avoir de soucis disciplinaires ni d’écarts. On aura des joueurs dévoués et disciplinés et si par malheur, certains sortaient du cadre, ils seraient sanctionnés. Je le verrai dans le dialogue et dans le travail et avant tout dans leurs équipes.»

 

La composante du staff : «Romano sera mon adjoint, Dalal, préparateur physique»

Comme on le faisait savoir il y a quelques jours, Serge Romano était pressenti pour être dans le staff technique de l’équipe nationale. Information confirmée par le coach national qui n’a pas tardé à dévoiler la composante de son staff technique. «Comme tout le monde le sait, il y a déjà Aziz Bouras qui est présent avec moi et qui sera dans le staff. Il va également y avoir Serge Romano que tout le monde connaît puisque son nom a été annoncé dans la presse. Il va y avoir aussi Alex Dalal qui sera le préparateur physique.»

dzcompétition

 


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here