les hors la loi dictent leur loi

0
670

suite à la parution de l’article sur le quotidien EL DJEMHOURIA du 9/9/2018 intitulé « la ligue de SAIDA menace les clubs de rétrogradation »,la ligue régionale de saida qui active dans l’illégalité absolue conformément à l’article 70 de la loi 12-06 relative aux associations  s’expose à de graves sanctions de la part de la tutelle (FAF) ainsi que la justice algérienne comme stipule l’article 46 de la dite loi.

dans le même contexte, La fédération est censée veiller au respect et à l’application des lois et textes réglementaires en vigueur,  Il est hélas devenu certain  qu’à  ce jour  la quasi totalité des structures sous  autorité de la FAF  (ligues), leurs organes et démembrements activent dans l’illégalité absolue depuis promulgation des nouveaux  lois et décret de la république en l’occurrence lois 12-06,13-05 et le décret 14-330. L’article 70 de la loi 12-06 qui stipule  » Art. 70  Les associations régulièrement constituées sous l’empire de la loi N° 90-31 du 4 décembre 1990, susvisée, sont tenues de se conformer aux dispositions de la présente loi dans un délai de deux (2) ans, par le dépôt de nouveaux statuts conformes à la présente loi. Passé ce délai, l’autorité compétente prononce la dissolution des associations concernées. » a mis à nu la transgression et les dépassements des textes réglementaires, en évidence  la reconstitution est la seule alternative pour la  mise en conformité  des dites ligues avec les nouvelles lois de la république. En toute apparence, ce problème est lié d’une façon directe avec la composition de l’assemblée générale de la fédération. cependant il est intéressant de signaler que même la fédération est consciente de ce épineux problème  (dossier traité lors du BF du 24/06/2018) ainsi que les déclarations  de Monsieur BAHLOUL AMAR membre du bureau fédéral et coordonnateur des ligues lors de l’émission  « dossiers sportifs » du dimanche 24  juin 2018 sur la chaîne DZAIRNEWS à 21 H30 MIN  en certifiant   ouvertement que la quasi-totalité des ligue sont illégale et qu’ au maximum le 31/12/2018 toutes ces structures vont se mettre en conformité avec les  lois  de la république ;en ajoutant qu’il était inadmissible que des ligues sans agrément activent a ce jour et gèrent  plus de six milliards de centimes par an .

ces propos sont réels ,malheureusement c’est une vérité amer que vit notre football amateur depuis des années.mais  la question qui se pose « est ce que la fédération va prendre toutes les mesures nécessaires pour remédier à ces dépassements ? ou va continuer de cautionner l’informel ».

K.HAMOU


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here