Oukidja: « Je ne vais pas me contenter d’être 3e gardien »

0
437

Comme il l’avait indiqué dans un entretien accordé au Buteur, il y a quelques jours, le gardien de but du FC Metz, Alexandre Oukidja, s’est dit très honoré d’avoir répondu à sa première convocation avec l’Equipe nationale d’Algérie. Très ému  encore, l’ancien Lillois raconte ce premier périple  effectué avec les Verts, dans une interview accordée au site français .lejdc.fr. Oukidja revient sur cet envahissement de terrain pacifique des supporteurs gambiens, venus en masse découvrir les stars de l’Equipe nationale algérienne. Par ailleurs, avant son départ en club, juste après le match joué en sélection contre la Gambie, le gardien but de l’EN,  Oukidja, s’est entretenu avec Djamel Belmadi qui lui a montré son admiration mais a tenu à lui prodiguer quelques conseils qu’il livre au grand public. «Belmadi m’a dit que j’avais montré du potentiel à l’entraînement. Mais les sélections ne viendront que si je suis performant avec le FC Metz. A présent, ça se passe bien pour moi, à Metz. On a une équipe jeune, j’ai signé pour apporter mon expérience, je suis un joueur de vestiaire», dira Alexandre qui a participé aux six victoires de son équipe en six matches joués pour seulement quatre buts encaissés en autant de rencontres.
« Mbolhi est le n° 1 mais j’ai envie de bousculer la hiérarchie»
Auteur d’un début de saison tonitruant avec le FC Metz, Alexandre Oukidja confirme sa belle fin de saison en Ligue 1 avec Strasbourg. Ce qui lui a valu l’égard du sélectionneur national Djamel Belmadi. A présent, il ne cache pas ses ambitions. En plus de retrouver la Ligue 1 avec Metz, Oukidja vise aussi à prendre une place en sélection. C’est en tout cas son objectif et c’est ce qu’il espère «bousculer la hiérarchie, tout en la respectant. Raïs (M’Bolhi, gardien n° 1) a participé à plusieurs Coupes d’Afrique des nations, à une Coupe du monde… Cela ne se fait pas du jour au lendemain. Mais je ne vais pas me contenter d’être troisième gardien».
«Je ne vais pas me contenter d’être 3e gardien»
Revenant sur les conditions de jeu dans lesquelles s’est jouée cette rencontre face à la Gambie, Oukidja Alexandre affirme que cela n’avait rien à voir avec le confort qu’il connaît depuis qu’il est passé joueur professionnel, avec Lille, Strasbourg et puis maintenant le FC Metz. «Entre le terrain mauvais et la température, élevée, les conditions de jeu sont compliquées. Le sélectionneur (Djamel Belmadi) voulait d’abord que je m’adapte au groupe, à l’Afrique.»
«Maintenant, je veux grappiller du temps de jeu»
Désigné troisième gardien de but pour ce match livré à Banjul contre la Gambie, le keeper numéro du FC Metz ne se prend pas la tête. Alexandre Oukidja, qui arrive pour apprendre en sélection, voulait vivre l’aventure humaine mais maintenant qu’il a goûté à la chaleur des stades africains, Oukidja veut absolument faire mieux que d’honorer  ses convocations en sélection. Il vise ni plus ni moins une place dans le groupe des Verts. «C’était une fierté. Pour moi, pour toute la famille. Cela me tenait à cœur, pour la mémoire de mon grand-père, de mon père. J’étais content d’être dans le groupe, maintenant, je veux grappiller du temps de jeu.»
«En Algérie, ils sont 40 millions à nous soutenir. Cela met une pression supplémentaire»
Pour le prochain stage de l’EN qui précédera la double confrontation contre le Bénin, Alexandre Oukidja espère être de nouveau dans le groupe de l’Equipe nationale et se dit déjà fier d’appartenir à ce groupe d’Algériens présents partout dans le monde. «En club, on a des milliers de supporters avec nous. Avec l’Algérie, ils sont 40 millions. Cela met une pression supplémentaire.»

LE BUTEUR


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here