EN, DTN: Saadane démissione à cause de sa mauvaise relation avec Belmadi

0
855

Rien ne va plus au sein de la fédération algérienne de football (FAF). Après une certaine accalmie, voilà que le directeur technique national (DTN) Rabah Saâdane a pris la décision de se retirer, moins d’une année après son installation en remplacement de Fodhil Tikanouine, plongeant l’instance fédérale de nouveau dans le malaise.

Selon un membre du Bureau fédéral de la FAF qui a requis l’anonymat, contacté par TSA, « Saâdane a décidé de démissionner de son poste de DTN. Le connaissant, sa décision est irrévocable. Mais, il n’a pas encore présenté sa démission par écrit. Concernant les raisons qui l’ont poussé à agir ainsi, il m’en avait clairement affirmé qu’il n’était pas chaud à l’idée de continuer à travailler dans un tel environnement, selon ses propos ».

Sa relation tendue avec Belmadi

Rabah Saâdane n’entretenait pas de bonnes relations avec le nouveau sélectionneur national Djamel Belmadi, depuis notamment la Coupe d’Afrique des nations CAN-2004 disputée en Tunisie. Alors coach national, Saâdane aurait eu un différend avec Belmadi lors de cette campagne africaine, lié notamment à des choix tactiques.

Avant la désignation de Belmadi à la tête des Verts en août dernier, en remplacement de Rabah Madjer, Saâdane aurait conseillé au président de la FAF Kheireddine Zetchi d’abandonner sa piste, sous prétexte qu’il ne remplissait pas les critères requis, notamment par rapport au vécu africain, pour diriger l’équipe nationale.

« Depuis la CAN-2004, Saâdane et Belmadi ne sont pas en odeur de sainteté, et ça ne date pas d’aujourd’hui », ajoute la même source.

Son départ avorté à Londres, la goutte qui a fait déborder le vase

Le désormais ancien DTN de la FAF devait se déplacer à Londres avec le coach national pour assister à la conférence de la fédération internationale (Fifa) sur le football : analyse de la Coupe du monde 2018 qui s’est déroulée le 23 septembre, mais à son grand étonnement, Saâdane n’avait pas réussi à avoir son visa, ce qui l’a empêché de se déplacer en Angleterre.

«Le séjour de Saâdane à Londres était préparé dans tous ses aspects : billet d’avion et hébergement, mais il n’a pas eu son visa, il très était remonté suite à cet épisode », précise ce membre du Bureau fédéral.

Selon plusieurs sources, Saâdane aurait même accusé certaines personnes au sein de la FAF d’avoir capoté son départ à Londres sur le plan administratif.

Selon Ennahar TV, Saâdane n’a pas apprécié également la décision de Zetchi de recourir à deux techniciens espagnols pour gérer l’Académie de la FAF.

Avec le départ de Saâdane, la liste des démissions se rallonge depuis l’élection de Kheireddine Zetchi à la tête de la FAF le 20 mars 2017. Taoufik Korichi, qui occupait le poste de DTN par intérim avait claqué la porte en avril 2017. Cinq mois plus tard, il avait été suivi par Fodhil Tikanouine.

En décembre 2017, l’ancien bras droit de l’ancien patron de la FAF Mohamed Raouraoua pendant plusieurs années, Djahid Zefzef, qui assurait le poste de président de la commission des finances de la FAF a jeté l’éponge pour être remplacé par Rachid Gasmi. La commission médias de la FAF n’a pas été épargnée puisqu’elle a été également touchée par la “contamination” avec la démission du journaliste Farid Ait Saâda.

En février 2018, Hamid Haddadj décida de quitter ses fonctions à la tête de la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP), une démission qui a soulevé un véritable tollé, eu égard de la sensibilité du poste qu’occupait Haddadj, ancien président de la FAF (2006-2009).

TSA


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here