Affaire Saadane, Zetchi avait tout prémédité depuis le début

0
565

Le DTN, Rabah Saâdane, a démissionné mercredi dernier de son poste  en protestation contre l’humiliation dont il a subi de la part des responsables de la FAF qui lui ont fait un sacré coup pour l’empêcher de partir à Londres participer à la conférence de la FIFA pour une histoire de visa rocambolesque.

Le Cheikh va apprendre par la suite à ses dépens qu’Aziz Bouras, entraîneur des gardiens de l’EN, a été envoyé à sa place pour accompagner le sélectionneur national  Djamel Belmadi. Le désormais ex-DTN a  énuméré les raisons qui l’ont poussé à déposer sa démission, l’homme a été littéralement malmené par les responsables de la FAF. Sur le plateau de Numidia TV, l’ancien sélectionneur des Verts n’a pas mâché ses mots. «On s’est foutu de moi. J’ai un nom, un parcours, une histoire. On a voulu me salir», a déclaré le technicien de 72 ans qui est revenu longuement sur l’histoire de son exclusion de la conférence de la FIFA sur la Coupe du Monde à Londres. Rabah Saâdane a déclaré que la FAF s’est moquée de lui et a dénigré sa réputation. «J’ai pris toutes les mesures nécessaires pour assister à la conférence de la FIFA à Londres, mais j’ai été surpris de savoir que mon visa n’était pas disponible à la dernière minute. Je me suis présenté à l’aéroport de Lyon le 22 septembre dernier pour prendre mon vol vers Londres mais à la surprise générale  au niveau du guichet British ils m’ont fait savoir que je n’avais pas de visa. Je pensais que c’était un problème administratif, j’ai attendu 4 heures avant que je reçoive un coup de téléphone de la part d’un administrateur de la FAF pour me dire qu’il fallait que je retourne à la maison car le visa n’était pas disponible», a déclaré le Cheikh.

 

 « C’était un coup prémédité » 

De retour à  Alger  pour  reprendre son travail Saâdane  va savoir que tout a été calculé  pour qu’il ne parte pas à Londres. Tout a été prémédité pour  l’empêcher de partir  car le sélectionneur national ne voulait pas  qu’il soit avec lui pour la conférence  de Londres préférant avoir à ses côtés l’entraîneur des gardiens Aziz Bouras : « Une fois à Alger,  j’ai su que l’entraîneur des gardiens a été envoyé à ma place pour participer à la conférence de la FIFA sur le football. À partir de là j’ai compris qu’ils se sont foutus de ma gueule et que tout  été prémédité pour m’empêcher de partir à Londres à partir de là j’ai décidé de démissionner car j’ai ressenti une grande humiliation. J’étais naïf car je ne pensais pas à un tel scénario machiavélique. Ils n’ont pas respecté, ni mon âge, ni mon vécu, ni mon statut c’est vraiment trop mesquin », a affirmé l’ex-sélectionneur du Yémen.

« Zetchi et Meddane m’ont appelé mais je n’ai pas décroché »

Dans ses révélations Saâdane a indiqué qu’après sa démission le président de la FAF et le manager général Hakim Medane l’ont appelé  sur son portable pour lui parler mais il n’a pas voulu décrocher son téléphone : « Lorsque j’ai démissionné mercredi ma décision était irrévocable surtout lorsque j’ai su comment les choses ont été  bien préparées pour me pousser à partir. Comment voulez vous que je réponde à Zetchi et à Medane eux qui sont les principaux acteurs de ce coup bien préparé. Je ne suis pas un hypocrite », a précisé Saâdane.

dzcompétition


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here