Après la démission de Saadane, Charef veut démissionner à son tour

0
346

Maintenant que Rabah Saâdane a décidé de rendre le tablier, tout le monde s’interroge si les autres membres de la DTN, à leur tête le directeur des équipes nationales, Boualem Charef, ne vont pas lui emboiter le pas.

Les observateurs prédisent d’ailleurs d’autres démissions qui devront suivre dans les prochains jours au niveau de cette structure, à commencer par Boualem Charef. Certes pour l’instant, ce dernier est toujours en poste, mais il n’est pas du tout exclu qu’il mette un terme lui aussi à son contrat avec la FAF.

Il faut rappeler à ce titre que Charef a été convoqué par Kheireddine Zetchi après l’élimination des U17 lors des éliminatoires de la CAN tenues récemment en Tunisie. Le boss de la FAF, mécontent après cette élimination, avait fait savoir à Charef qu’il était à la fois déçu du niveau de cette équipe, mais aussi du potentiel et niveau des joueurs choisis.

Il lui a même fait savoir qu’il n’était pas content du travail des entraîneurs des jeunes que Charef lui-même avait choisis. Et d’après nos informations, d’autres personnes composant cette même DTN songent eux aussi sérieusement à quitter le navire.

Une démission du DTN et d’autres qui peuvent suivre tombent mal, car les Verts s’apprêtent à disputer une double confrontation décisive face au Bénin la semaine prochaine, comptant pour les éliminatoires de la coupe d’Afrique des nations prévue cet été. Du côté de la FAF, l’on affirme qu’il n’a jamais été question de remplacer Rabah Saâdane pour le congrès de la FIFA.

L’on précise a cet effet que certes une erreur a été commise quant au visa qui n’a pas été délivré, mais pas plus que ça. Mieux, l’on affirme que Saâdane avait en sa possession son billet d’avion et son voucher.

Et d’ajouter au sujet de la présence de l’entraîneur des gardiens Bouras que ce dernier a accompagné Belmadi pour superviser Benrahma sans plus, précisant qu’il n’a pas été hébergé à l’hôtel réquisitionné par la FIFA pour ses invités à l’occasion de ce congrès ni pris un vol dont le billet a été envoyé par cette instance.

Quelles que soient les raisons de la démission de Saadane, le résultat est que ce dernier devient le troisième DTN à quitter son poste en 18 mois, soit depuis l’arrivée de Zetchi aux commandes du football algérien.

L’instabilité ne touche donc pas seulement la barre technique des Verts qui a vu également la succession de trois coachs à la barre technique sous l’ère Zetchi. Autrement dit, on n’est pas encore sorti de l’auberge.

foot algérien


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here