Belmadi a -t-il trouvé sa défense centrale ?

0
576

Récemment, l’ancien défenseur central et capitaine de la sélection algérienne, Antar Yahia, avait conseillé à Djamel Belmadi de trouver d’abord la paire centrale idéale pour espérer mettre un terme aux problèmes défensives récurrents des Verts.

Cela se passe à ses yeux, arrêter les changements à répétition dans cette zone ô combien sensible de l’arrière garde algérienne. Il semble bien que Belmadi a pris en considération ce ‘’conseil’’.

La preuve : il affiche de bonnes intentions pour stabiliser l’axe central de sa défense. C’est d’ailleurs l’une des rares fois que lors de ces dernières années que la paire de la charnière centrale de la défense algérienne soit reconduite pour un deuxième de rang. On fait allusion au duo Besebaïni-Tahrat sur lequel l’entraîneur national semble tabler pour redonner à la défense algérienne sa solidité.

Il a même sacrifié Mandi, relégué sur le banc pour la première fois depuis 19 matchs, et l’expérimenté Halliche. Il est vrai que lors de la première expérience des deux joueurs ensemble, soit contre la Gambie, leur complémentarité n’était pas fameuse, au point où ils ont même commis des erreurs, dont celui qui a valu aux Verts le but égalisateur des locaux, mais à Blida, ils ont montré un meilleur visage ce qui prête à l’optimisme concernant la réussite de ce duo.

En tout cas, de grands espoirs sont placés sur ces deux jeunes joueurs. Et si Bensebaïni est à sa 14ème sélection, c’est surtout Tahrat qui constitue la surprise, étant donné qu’il s’agit seulement de son deuxième match officiel avec les Verts.

Ce dernier, qui a rejoint le RC Lens cet été, avait été convoqué pour un match amical du temps de l’ancien sélectionneur national, Christian Gourcuff, mais depuis il n’a plus été sollicité. L’entraîneur national est revenu justement sur ses choix en défense central, et la mise à l’écart de Mandi qui a été utilisé en Gambie comme arrière droit : «C’est sûr que sur le dernier match, Aïssa avait joué à droite et à la limite, ce n’est pas ça qui a fait qu’il se retrouve sur le banc. Si on devait comparer ce serait avec Attal. Je crois beaucoup en cette paire Bensebaïni-Tahrat. Cela ne veut pas dire que Mandi ne revient pas.

On est bon, on est là, on n’est pas bon, on est sur le banc de touche. Après, il est en concurrence avec Attal. A domicile, j’ai préféré un joueur capable de prendre le couloir. Youcef est plus apte que Mandi à jouer dans ce contexte. Dans d’autres conditions où je chercherai à consolider la défense, je pourrai lui faire appel.

Il peut jouer à droite et dans l’axe. Il n’est pas content et c’est normal. Il a été habitué à jouer tous les matchs. Aujourd’hui, c’est lui et peut-être ce sera un autre la prochaine fois. Ce sont les performances qui dictent mes choix.», a précisé Belmadi.

footalgérien


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here