EN: Belmadi critique le but encaissé et promet une révolution de l’effectif face au Togo

0
681

Très contesté suite au large remaniement apporté au onze entrant, face au Bénin mardi à Cotonou (défaite 1-0), en qualifications de la CAN-2019, le sélectionneur national, Djamel Belmadi, défend ses choix.

« On avait deux matchs rapprochés. Comment expliquer aux joueurs le fait qu’ils ne pas vont démarrer une rencontre ? ça veut dire qu’il n’y a pas de concurrence. Voilà ce qu’on a eu ces dernières années. Pour redistribuer les cartes, il fallait bien les voir plus jouer. Je ne suis pas là pour faire en sorte que les joueurs ne reviennent plus en sélection. Je suis là pour avoir des éléments qui ont un autre état d’esprit et qui sachent que maintenant les places ne sont pas acquises de par le nom, la position, ou le statut qu’on a. Je dis ce que je fais, et je vais faire ce que je dis », a indiqué Belmadi, ce mercredi, peu après le retour de l’équipe nationale du Bénin, dont les propos ont été repris par plusieurs médias.

Cinq nouveaux joueurs ont été alignés par rapport au match de vendredi dernier, à Blida, face au même adversaire (2-0). Attal, Mahrez, Bounedjah, Benzia, et Taider ont été relégués sur le banc, au moment où Belmadi a prouvé qu’il n’était pas un adepte de la fameuse : on ne change pas une équipe qui gagne qu’il qualifie « d’expression bateau ».

Belmadi a laissé entendre qu’il allait révolutionner son équipe en vue des prochains rendez-vous, lui qui a notamment critiqué certains joueurs sur l’action du but encaissé à Cotonou.

« La concurrence a été relancée au sein de l’équipe. Les noms m’importent peu. Pour moi, il n’existe pas un titulaire à part entière ».

Cette première défaite de l’Algérie dans l’histoire de ses confrontations face au Bénin, permet aux Béninois de rejoindre les Verts en tête du classement avec 7 points chacun. Dans l’autre match du groupe, le Togo s’est complètement relancé en s’imposant à Banjul face à la Gambie (1-0).

L’équipe nationale enchaînera le 16 novembre prochain avec un second déplacement de suite, pour défier le Togo à Lomé, dans le cadre de la 5e et avant dernière journée des qualifications. Un rendez-vous qui devrait permettre, en cas de succès, à l’EN d’assurer sa qualification pour la CAN-2019, avant la dernière journée des qualifications prévue en mars 2019.

Les deux premiers du groupe et le meilleur troisième se qualifieront pour la phase finale de la CAN-2019 au Cameroun (15 juin – 13 juillet). En cas d’égalité de points entre deux équipes, au terme des matchs de groupe, elles seront départagées comme premier critère par la meilleure différence de buts lors des rencontres les ayant opposées.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here