Un milieu de l’USMA dans le viseur de Belmadi

0
434

Si pour les joueurs du milieu de terrain à caractère offensif, Djamel Belmadi a le choix, et ça s’est vu lors de la dernière rencontre puisque le coach national s’est permis de reléguer au banc des remplaçants le milieu de terrain de Manchester City Ryad Mahez, pour les milieux défensifs, ce n’est pas vraiment le cas.

En effet, pour la énième fois, Nabil Bentaleb est passé complètement à côté. Certes, il n’était pas le seul, mais le joueur de Schalke 04 n’a encore une fois rien montré sur le terrain. Une piètre prestation suite à laquelle l’entraîneur national aurait tiré des conclusions, dont celle qu’il ne peut pas compter sur Bentaleb, que ce soit en Algérie ou en Afrique noire. Il a fait preuve d’un grand manque d’engagement et de combativité sur le terrain, en plus du fait qu’il n’a presque pas défendu durant tout le match, des rôles qu’un milieu défensif doit normalement accomplir sur le terrain. Le coach des Verts ouvrira désormais un nouveau chantier, celui de dénicher un milieu relayeur et un récupérateur dans les jours à venir. Comme il l’a fait avec Mehdi Tahrat qu’il a su faire ressusciter après que Christian Gourcuff l’a enterré un peu trop vite, Belmadi sera attentif à tous les éléments susceptibles de briller dans ce poste, que ce soit à l’étranger ou dans notre championnat en Algérie.

En plus de ses qualités techniques, Oussama connait l’Afrique

Il faut dire qu’au vu de ce qu’exige ce poste comme engagement, il est important de trouver un profil de joueur avec un bon gabarit en raison notamment de l’agressivité des Africains, surtout lorsqu’ils évoluent chez eux à domicile.

Des joueurs comme Oussama Chita, le milieu usmiste auteur d’un très bon début de saison.

Chita qui, rappelons-le, avait participé avec notre équipe nationale olympique aux Jeux olympiques de Rio. Après cela, le joueur a été stoppé dans son élan suite à une grave blessure au genou (rupture totale des ligaments croisés antérieurs). Une blessure qui l’a contraint à une convalescence de près de huit mois.

Chita qui, à l’époque évoluait au MCA, a changé d’équipe en optant pour le frère ennemi l’USMA. A 22 ans, il est en train de retrouver toutes ses sensations et cela à tous les niveaux. Hier encore, il réussit à inscrire un but face à l’USMBA. A 22 ans, en plus de ses qualités techniques, Oussama Chita connaît bien l’Afrique pour avoir fait la campagne qualificative avec les Olympiens, mais aussi avec l’USMA cette saison. Un nom donc que pourrait retenir Djamel Belmadi dans son calepin, mais il est certain qu’il ne sera pas le seul, car l’entraîneur national veut relancer la concurrence dans tous les postes.

compétition


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here