Belaili de retour chez les verts

0
212

Youcef Belaïli fait encore une fois parler de lui. L’enfant d’Oran, qui a choisi de relancer sa carrière du côté de Tunis, est en train de réussir son pari.

Après une phase retour assez bonne l’an dernier, cette année, il est en train de prouver qu’il n’est pas fini. Il vient même de mettre son empreinte sur la qualification de l’EST aux dépens des Angolais du Primero de Agosto en signant l’ouverture du score qui a enclenché une grande remontada ayant mené les Tunisois vers la grande finale qui les opposera au grand Ahly du Caire. Toujours aussi entreprenant balle au pied, il ne cesse de soulever l’admiration des fans des Sang et Or de Tunis chaque week-end. Il essaye par tous les moyens de prouver qu’il a changé et qu’il ne pense qu’au travail. Comme on le sait, l’un de ses plus grands objectifs sera de rejouer avec les Verts.

Les larmes qui en disent long
Le week-end dernier, la joie était immense donc à Tunis quand l’EST a arraché le droit de jouer une finale contre le Ahly. Des retrouvailles vont avoir lieu, et Belaïli va pouvoir jouer ce match qui le fera peut-être accéder à la plus haute marche africaine ; une consécration qui le fait tant rêver. Sinon comment expliquer les larmes qu’il a versées aux vestiaires du stade de Radès après le match. L’enfant d’Oran était inconsolable ; pourtant l’événement n’était autre qu’une qualif. Ça serait donc des larmes de joie ou même de revanche, car le joueur a eu à traverser une longue période de doute. Des moments délicats où le regard des gens et le bruit qui a entouré son affaire lui ont fait très mal. Il avait comme une envie de prendre sa revanche ; c’est pourquoi il a choisi de s’exiler en France. Il pensait que revenir de très haut allait faire taire ses ennemis ; ça n’a certes pas marché, mais il a fait un bon choix en retournant au pays qui lui a ouvert ses bras par le passé. Le voilà maintenant prêt à récolter le fruit de son travail ; il tentera de décrocher cette C1 qui récompensera ses efforts. La récompense pourrait aussi venir de l’EN car il rêve encore de rejouer en sélection, après avoir été privé de ce maillot pour de multiples raisons sous l’ère de l’ancien bureau de la FAF.

COMPETITION


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here