Zetchi aurait volé le projet de Raouraoua

0
163

Le grand jour attendu par le président de la FAF Kheireddine Zetchi est enfin arrivé, et pour cause.

L’assemblée générale dans sa séance extraordinaire programmée il y a déjà plus de 2 semaines va enfin avoir lieu ;  elle sera déterminante pour ce qui est de la suite du mandat de l’actuel président puisque c’est son projet phare qui sera sous les projecteurs et qui sera soumis au vote des membres de l’AG. Les présidents des clubs de Ligues 1 et 2 ainsi que les 48 présidents des ligues de wilayas, plus les présidents de ligue et d’autres membres seront tous conviés ce matin au CTN de Sidi Moussa à assister à cette assemblée pas si ordinaire que ça, puisque Zetchi va lancer le projet de construction de 4 centres fédéraux dans 4 endroits différents du pays. Le président de la FAF a fait récemment une petite tournée, une opération séduction qui avait pour but de convaincre les membres de l’AG des différentes régions du pays d’épouser sa politique basée sur la formation, en votant pour la construction de ces centres ; ils seront abrités par les wilayas de Saïda, El Tarf, Ouargla et Tlemcen. D’ailleurs, c’est de cette dernière que le coup d’envoi des travaux devrait être donné si le projet est approuvé aujourd’hui par les votants ; Cette wilaya ayant accordé plus de facilités à la FAF en mettant à la disposition de Zetchi un terrain sur le plateau de Lalla Setti ; l’endroit devrait abriter le premier centre de formation et de préparation de la fédération, car l’instance fédérale promet de mettre ces centres aussi à la disposition des clubs, de leur éviter les lourdes dépenses à chaque intersaison en dehors du pays. Un mode de gestion qui devrait, selon Zetchi, rentabiliser ces 4 centres. Raouraoua avait le même projet lorsqu’il était à  la tête de la FAF.

Coût et polémique

Initialement, comme on le sait, la FAF sous les commandes de l’ancien président Mohamed Raouraoua avait prévu de construire un hôtel haut standing qui lui aurait coûté 600 milliards ; toutes les économies allaient être mises dans cet hôtel, mais sa rentabilité est intéressante, on parlait de quelques 48 milliards par an. Au même moment, le nouveau projet prévoit la construction des 4 centres avec au moins 120 milliards de centimes par centre (celui de Tlemcen coûterait 140), ce qui veut dire qu’avec les autres dépenses liées à la mise en marche des sites, ça aurait a peu près le même coût que l’hôtel avec un objectif différent. Ça restera certes dans le domaine du football et permettra à la FAF d’aider le football national à avancer en formant des joueurs, mais n’aurait pas forcément les mêmes bénéfices.

Unanimité

Aux dernières nouvelles, les membres de l’AG semblent tous acquis à cette cause. Tous, c’est le souhait de Zetchi, car il avait fait appel aux médias pour une vaste couverture de l’AG ; elle devait se tenir à huis clos mais, comme il y a un risque que certains déjouent ses plans, il a ouvert la séance aux médias, il les a même appelés à prendre en photo de possibles opposants qui rejetterait son projet. Même si on avance que la plupart est d’accord, le président veut l’unanimité pour tourner définitivement la page de l’hôtel et se concentrer sur son projet. Zetchi a aussi affirmé que si rejet il y a de son projet, il continuera sa mission, non sans être déçu. Il croit dur comme fer en ce programme, comme il a cru un jour en le projet familial qui a porté d’assez bons fruits à l’échelle locale en attendant que son produit soit exporté sur les terres du football de haut niveau.

Zetchi : «J’espère que ça sera approuvé à l’unanimité»

Zetchi n’a visiblement aucun doute sur l’approbation de son projet ; des proches à lui affirment que ça va passer telle une lettre à la poste, mais le président de la FAF table sur une approbation à l’unanimité, ce qui rend les travaux de cette assemblée intéressants à suivre. De grosses surprises sont à écarter, mais des exceptions restent envisageables. Le président avait même appelé à ce que les éventuels opposants soient démasqués ca, d’après lui, ça serait un refus de promotion pour le football national.

«Démasquons les opposants»

«J’espère que le projet sera approuvé à l’unanimité par les membres de l’AG ; on respectera les décisions des membres, mais je suis un fervent défenseur de la formation. Un refus va beaucoup nous affecter car c’est notre projet phare ; vous imaginez quelqu’un qui dira non, il ne faut pas promouvoir le football national ? Déjà, je vous invite à venir nombreux le 27. Il faut immortaliser le moment au cas où des gens lèveraient la main contre ce projet prometteur ; je ne l’imagine même pas», a-t-il dit lors de la rencontre organisée dernièrement à Sétif.

Raouraoua viendra, viendra pas ?

C’es la question que tout le monde se posait à la veille de la tenue de cette AG. L’ancien président, qui avait pris tout le monde a contre-pied et a assisté à la dernière AGO, avait même pris la parole. Sa présence aujourd’hui reste possible mais peut-elle vraiment changer les choses ?

COMPETITION


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here