Match Egypte-Algérie « arrangé », Shehata répond à Saadane

0
509

L’ancien sélectionneur de l’Égypte (2004-2011) Hassan Shehata a contredit l’ex coach des Verts Rabah Saâdane, l’arrangement de la demi-finale de la CAN-2010 Algérie-Egypte (0-4) en Angola.

« Ces accusations ne se reposent sur aucun fondement. Si l’Égypte avait réellement combiné cette rencontre, elle n’aurait pas gagné sur un score aussi large, pour éviter de porter préjudice à l’Algérie. Je suis étonné par la sortie de Saâdane qui a parlé d’un match disputé il y a huit ans, et tout le monde a vu que nous étions supérieurs ce jour-là. Je respecte beaucoup Saâdane, mais ses propos sont inacceptables », a affirmé Shehata, cité ce mardi par plusieurs médias égyptiens.

Le technicien égyptien (71 ans) est entré dans l’histoire du football continental en menant les Pharaons à trois titres africains de suite : 2006-2008-2010.

Invité jeudi dernier sur le plateau d’Echorouk News, Rabah Saâdane a affirmé que la demi-finale face à l’Égypte était « combinée ».

« Le résultat du match était arrangé d’avance à 100%. J’avais refusé d’entrer dans ce jeu combine. Le match était intervenu deux mois après notre qualification pour le Mondial 2010 aux dépens de l’Égypte à Oumdurman (Soudan). Ils m’ont dit que nos frères égyptiens ont besoin de gagner la CAN et que vous allez jouer le Mondial. L’histoire retiendra que j’avais refusé de trahir mon pays. Le jour du match j’avais tout compris. Le principe était de permettre à l’Égypte de remporter la CAN après avoir échoué à se qualifier pour la Coupe du monde », a-t-il indiqué.

« Ce genre de déclarations nuisent à la réputation du football égyptien et algérien. Je refuse de verser dans la polémique et revenir sur les circonstances de notre élimination du Mondial-2010 après la décision d’annuler le règlement du but inscrit à l’extérieur, qui aurait pu nous permettre de se qualifier dès la phase de poules et éviter le match barrage d’Oumdurman. Toutefois, les déclarations de Saâdane ne vont en aucun cas toucher aux excellentes relations entre les deux pays », a conclu Shehata.

L’ancien défenseur international Anthar Yahia (36 ans/ 53 sélections), présent sur le banc des remplaçants le jour de ce fameux match disputé à Benguela (Angola), a également réagi aux propos de son ancien coach.

« J’ai souhaité faire cette petite vidéo par rapport aux dernières déclarations de notre ancien sélectionneur Cheikh Saâdane. Ce qu’il faut savoir, c’est que nous les joueurs nous n’étions jamais au courant, de près ou de loin, de ce genre de choses. Tout ce que je peux faire, c’est d’encourager Saâdane à dire ce qu’il sait dans le cas où il saurait quelque chose. Je le répète encore, connaissant notre attachement à notre pays et à notre sélection, nous n’étions au courant de rien. S’il y a éclaircissements à avoir, le Cheikh les aura », a affirmé Anthar Yahia dimanche dans une vidéo postée sur son compte Twitter.

TSA


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here