EN: Sept milieux défensifs en concurrence pour aider la sélection

0
397

En prévision de la prochaine confrontation face au Togo comptant pour les éliminatoires de la CAN 2019, Djamel Belmadi devrait poursuivre son opération « redistribution des cartes ». Alors que de nouveaux retours sont envisagés figurant ainsi dans la liste élargie (Hanni, Ferhat, Belaili) le sélectionneur national chercherait particulièrement à étoffer un secteur de jeu qui fait défaut : le milieu de terrain défensif. A ce titre le nom de Victor Lekhal (Le Havre, Ligue 2) est annoncé avec insistance en coulisse.

Travaillant dans la plus grande discrétion Djamel Belmadi serait en quête de sang neuf pour renforcer le milieu de terrain des Verts. Déçu par le rendement de quelques joueurs dans ce secteur (Guedioura, Bentaleb) lors des dernières sorties face au Bénin, le premier responsable de la barre technique d’El Khedra prospecte sur le Vieux Continent afin de dénicher l’oiseau rare. Peu d’informations ont réellement filtrés sur le sujet mais les noms de Maxime Lopez (OM) et Victor Lekhal (Le Havre) sont fréquemment cités en coulisse.

Pas vraiment emballé par la piste locale malgré l’éclosion de joueurs intéressants et répondant au profil recherché comme Taher Benkhelifa (24 ans, JS Kabylie), Raouf Benguit (USM Alger) ou le prometteur Hichem Boudaoui (19 ans, Paradou AC), le sélectionneur des Verts, qui réserve un stage en décembre aux locaux, entend miser davantage sur les joueurs évoluant dans les championnats étrangers. Un paradoxe dans la mesure où des joueurs algériens d’Arabie Saoudite, du Qatar ou de Tunisie font également partie des plans de Belmadi malgré la faiblesse relative de ces championnats.

Dès lors, quel profil évoluant en Europe pourrait constituer un bon renfort pour la sélection algérienne ? Voici quelques pistes à creuser…

Victor Lekhal (24 ans), la sentinelle du Havre

Très en forme depuis le début de saison, Victor Lekhal est un milieu récupérateur de 24 ans longtemps considéré comme un grand espoir du centre de formation havrais. Gravement blessé au genou à deux reprises durant sa formation, ce longiligne milieu de terrain d’1m87 a disputé l’intégralité des rencontres du HAC en Ligue 2 cette saison (12 matchs). Buteur en Coupe de la Ligue ce mercredi, il se murmure que ce gaucher qui possède une très bonne relance est un candidat sérieux pour rejoindre l’EN dès la prochaine rencontre face au Togo.

Haris Belkebla, (24 ans), le discret Brestois

Sans faire de bruit, l’infatigable Belkebla poursuit sa progression linéaire du côté de Brest en Ligue 2 française. Formé à Valenciennes et révélé au FC Tours, où il a passé 4 saisons, le natif d’Aubervilliers a rejoint, l’été dernier, l’ambitieuse formation de Brest (2ème au classement) qui vise la montée en Ligue 1. Titulaire indiscutable dans l’échiquier breton depuis le début de saison (11 matchs, 1 but) l’international algérien U23 qui a disputé les JO 2016 à Rio de Janeiro remplit à merveille son rôle de milieu relayeur assurant la transition rapide entre la défense et l’attaque. Exactement le profil recherché par Belmadi pour donner de la vitesse au jeu algérien. Sans attendre qu’il franchisse un palier dans sa carrière en jouant au plus haut niveau, Belkebla pourrait rejoindre les Verts à court terme pour étoffer un groupe qui manque de joueurs de ce profil.

Ahmed Kashi (29 ans), le vieux routier de Troyes

S’il a déjà côtoyé la sélection algérienne du temps de Christian Gourcuff lors de la CAN 2015, le « pitbull » Ahmed Kashi s’est perdu à Charlton en D2 anglaise où il a été victime d’une méchante blessure au pied droit. Écarté des terrains pendant près de 2 ans, la natif d’Aubervilliers a rejoint Troyes en Ligue 2 française cet été. Il a enchainé les titularisations en début de saison avant de rechuter en septembre. A nouveau opérationnel et revenu à la compétition le week-end dernier, ce joueur agressif pourrait constituer une solution intéressante en Afrique. A surveiller.

Benjamin Stambouli (28 ans), l’improbable renfort

Coéquipier de Nabil Bentaleb à Schalke 04, ce joueur polyvalent capable d’évoluer à tous les postes du secteur défensif serait une « recrue » de choix pour les Verts. Souvent désigné capitaine de Schalke 04, l’ancien joueur de Montpellier et du Paris SG pourrait constituer un bon joueur de dépannage au vu de son expérience et l’assurance qu’il dégage. Toutefois son « algérianité » reste à démontrer. Approché à l’époque de Vahid peu avant le Mondial 2014, le fils de Henri Stambouli (qui a également failli jouer le Mondial 1982 avec les Verts) avait poliment décliné les approches de la FAF espérant alors prendre le wagon des Bleus. Sans avenir international à 28 ans, Stambouli pourrait-il rejoindre les Verts de Belmadi sur un critère purement sportif ? En off, il aurait confié à des proches qu’il serait favorable à un appel de la FAF.

Houssem Aouar et Maxime Lopez, la France en priorité

Membres réguliers de l’Équipe de France Espoirs, le Lyonnais Houssem Aouar (20 ans) et le Marseillais Maxime Lopez (20 ans) sont, pour l’heure, assez loin de rejoindre les Verts. Si Lopez est régulièrement cité dans les plans de Belmadi, sa récente déclaration à destination de Didier Deschamps révèle qu’il ambitionne bien de rejoindre les Bleus à moyen terme. Un rêve qui semble assez inaccessible pour ce milieu de terrain relayeur qui a du mal à faire l’unanimité sur la Canebière. Sans doute plus intéressant vu son registre, la pépite lyonnaise Aouar ferait un grand bien à la sélection algérienne. Mais le joueur, davantage préoccupé par sa progression en club, n’a montré aucun intérêt jusque là et la FAF n’a visiblement jamais pris attache avec lui. C’est pourtant incontestablement la meilleure piste à creuser tant le talent de ce joueur est indéniable.

Karim Boudiaf (28 ans), l’impossible candidat

S’il y a un joueur évoluant à l’étranger qui pouvait parfaitement se fondre dans le collectif des Verts, c’est le colosse Karim Boudiaf. Capitaine d’Al Duhail et du Qatar ce milieu défensif d’1m87 a malheureusement été naturalisé qatari par … Djamel Belmadi ! Alors qu’il se dirigeait vers une première sélection avec l’Algérie U23 du temps où il évoluait en réserve avec l’AS Nancy-Lorraine, ce solide gaillard a été recruté pour un projet de naturalisation au Qatar dès 2010 sur insistance de l’actuel sélectionneur des Verts. Rencontré lors d’une visite de La Gazette du Fennec au Qatar, le natif de Rueil Malmaison nous confiait qu’il devait rejoindre les Verts à deux reprises (avec Benchikha puis Aït-Djoudi) en étant plus jeune mais le critère financier a pris le dessus. Une grosse perte pour l’Algérie !

la gazette du fennec


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here