Doukha à la place de M’Bolhi contre le Togo ?

0
107

Azzedine Doukha a tenu un entretien avec nos confrères du buteur où il nous parle de la blessure de M’Bolhi et du prochain match face au Togo.

Raïs est blessé, on ne sait pas avec précision la date de son retour, on vous présente comme le deuxième gardien de l’EN, êtes-vous prêt à le suppléer ?
Bien sûr que je suis prêt ! Si je suis convoqué par le sélectionneur, cela veut dire qu’il me fait confiance, donc je ne dois pas décevoir. Après, Hamdoulillah je possède l’expérience qu’il faut pour assumer une place de titulaire. Je suis dans ce groupe de l’Equipe nationale depuis des années et je compte au moins 12 matchs en sélection, donc je connais tous mes camarades. Je veux dire je connais la valeur d’un match à l’extérieur, ça ne me fait pas peur. C’est pour vous dire que je n’ai aucune appréhension, si on fait appel à moi, je répondrai présent.
Sincèrement, doutez-vous pour ce prochain rendez-vous ?
Non, pourquoi douter, l’équipe a retrouvé son état d’esprit. Après, il faut être juste, les conditions en Afrique ne sont pas faciles pour une équipe comme la nôtre. On ne se cache pas derrière cela, mais c’est une réalité. Seulement, on doit jouer avec nos vertus et se surpasser pour améliorer nos résultats. Maintenant, ce n’est pas une défaite contre le Bénin qui va remettre en cause le travail accompli jusqu’ici. On va se ressaisir inch’Allah à Lomé pour se qualifier dès le prochain match.
Le match se jouera sur un terrain synthétique, un peu similaire à celui de Lesotho, des appréhensions ?
Déjà ce match s’annonce très difficile mais on est conscients que si on joue comme nous le demandera le driver, on va revenir avec un résultat positif, inch’Allah. Concernant l’état du terrain, c’est sûr que ça s’annonce compliqué pour tout le monde. Pas uniquement les joueurs car nous aussi en tant que gardiens, on doit faire plus attention aux rebonds et à la relance du ballon.
Selon vous, ce terrain agacera-t-il vos camarades au point de paniquer ?
Non, pas au point de céder. C’est sûr qu’un terrain comme ça peut influer sur le rendement de nos joueurs habitués à de meilleures pelouses en Europe, mais on va inch’Allah trouver des solutions. Moi j’ai déjà joué sur un terrain pareil au Lesotho et j’avais sorti l’un de mes meilleurs matchs en sélection, donc voilà, on  va bien gérer cette contrainte en montrant une meilleure solidarité. Justement, on a envie de bien faire face au Togo et rien ne nous empêchera de faire bien notre boulot là-bas.

le buteur


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here