Suspendu un an, le président de la JSK menace et accuse

0
360

Suspendu 6 mois ferme par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel, le Président de la JS Kabylie, Cherif Mellal a répondu aux accusations dont il fait objet. 

Scandalisé par la lourde sanction que lui a infligée la commission de discipline de la Ligue de football professionnel, le premier responsable du club kabyle compte déposer un recours auprès du TAS. «Ma suspension est injuste. Je ne me tairai pas, car je ne fais que défendre les intérêts de mon équipe. Je vais saisir le TAS en attendant d’entreprendre d’autres actions, parce que si je suis débouté ici, j’irai à Lausanne» a-t-il déclaré.

«Certains ont dit et fait des choses très graves, mais ils n’ont pas été suspendus. Moi, je n’ai fait que réagir après l’injustice dont a été victime mon équipe. J’ai dit la vérité» a affirmé le président de la JS Kabylie avant d’ajouter «Cette sanction est un règlement de comptes, sinon comment expliquer le fait que d’autres ont fait des déclarations plus graves que moi, mais ils n’ont pas été inquiétés».

À noter que la Commission de discipline, réunie le lundi 19 novembre 2018, a infligé un an de suspension dont six mois avec sursis et 200.000 DA d’amende au président de la JS Kabylie Cherif Mellal, pour violation de l’obligation de réserve, outrage et atteinte à la dignité et à l’honneur d’un membre de la ligue.

observalgérie


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here