L’Algérie veut concurrencer le Maroc pour l’organisation de la CAN 2019

0
766

Réuni ce vendredi à Accra au Ghana, le comité exécutif de la confédération Africaine de football (CAF), a retiré l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun. 

Après plusieurs mois de suspens, la CAF a enfin tranché. La Coupe d’Afrique des nations 2019 (du 15 juin au 13 juillet), la première à 24 équipes de l’histoire, n’aura pas lieu au Cameroun. Lors de sa dernière visite sur les lieux, la commission d’inspection de la Confédération africaine de football a enregistré plusieurs dysfonctionnements qui ont entaché la marche des travaux de construction des infrastructures, d’où la décision de retirer l’organisation au Cameroun.

L’Algérie prête à remplacer le Cameroun ?

Ainsi, la confédération va relancer une procédure d’appel à candidatures afin de désigner un autre pays hôte pour ce tournoi, qui doit se tenir en juin 2019. Candidate malheureuse à l’organisation de la même compétition, l’Algérie n’a pas encore baissé les bras. La délocalisation de la plus prestigieuse joute footballistique africaine pourrait permettre à l’Algérie de se positionner pour éventuellement remplacer le Cameroun.

«Nous sommes en train de suivre le dossier d’une éventuelle délocalisation avec attention. Si une opportunité venait à se présenter, l’Algérie sera candidate à l’organisation de cette CAN 2019» avait assuré le président de la Fédération algérienne (FAF) Kheireddine Zetchi en marge du 67e Congrès de la FIFA qui s’est tenu il y a quelques mois à Manama au Bahreïn.

Selon de nombreux observateurs, l’Algérie qui devra prochainement réceptionner des stades de qualité (ceux d’Oran, de Tizi Ouzou et de Baraki) a de fortes chances d’abriter la prochaine CAN malgré la concurrence du Maroc qui est le principal favori pour prendre le relais, vu l’infrastructure sportive déjà disponible dans ce pays.

OBSERVALGERIE


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here