L’Afrique du Sud pas intéressé par la CAN 2019, le Maroc seul en piste

0
277

Cela fait deux jours que le comité exécutif de la CAF a pris la décision la plus importante de l’année, celle de dessaisir le Cameroun de l’organisation de la phase finale de la CAN 2019 à la suite du retard considérable enregistré dans les préparatifs, notamment la réfection des infrastructures ainsi que la construction des nouveaux sites. Le nom du Maroc est cité avec insistance dans la presse du continent pour abriter ce grand événement, qui sera le premier avec vingt-quatre sélections au lieu de seize, comme c’était par le passé depuis l’édition de 1996. Le royaume chérifien risque de se retrouver seul candidat pour abriter l’événement puisqu’un nouvel appel à candidature sera lancé dans les prochaines heures. En effet, selon différentes thèses, l’Afrique du Sud n’est pas du tout intéressée par la mise sur pied de cet événement et ne devrait pas déposer sa candidature. Le directeur général de la fédération sud-africaine s’est exprimé hier sur le sujet et s’y est montré réticent : «Pour le moment, aucune approche officielle n’a été adoptée. Et si jamais on compte déposer une candidature, nous devrons d’abord nous concerter avec le gouvernement pour voir s’il est capable de financer l’organisation de la CAN qui ne coûtera pas moins de 10 millions de dollars. Vous ne pouvez même pas demander au gouvernement un soutien financier quand vous êtes devant des questions sociales au sein de votre pays. Il est donc extrêmement difficile de s’attendre à ce que le gouvernement nous soutienne à chaque fois». Du coup, il est vraiment à écarter que l’Afrique du Sud organise la CAN pour la troisième fois de son histoire après les éditions de 1996 et 2013.

Le Maroc arrange nos affaires
La CAN au Maroc, ça arrange beaucoup plus les affaires des sélections maghrébines. Outre le pays hôte, ça fera aussi l’affaire de l’Algérie et de la Tunisie. Et c’est pour cette raison d’ailleurs que lors de la réunion de l’UNAF, les fédérations nord-africaines avaient apporté un soutien de taille à la fédération marocaine pour déposer le dossier de candidature. Les Verts ont toujours eu un problème en se produisant en Afrique noire, comme en témoigne leur parcours mitigé lors de l’édition de 2015, qui a eu lieu en Guinée Equatoriale, alors que l’EN était au sommet de son art et occupait la place de leader des sélections africaines. Au Maroc, l’Algérie aura beaucoup de chance de réussir un bon parcours. En 1988, dans ce même pays, les Verts avaient atteint la demi-finale, tandis qu’en Tunisie en 2004, ils ont été sortis en quarts de finales. Les Algériens souhaitent aujourd’hui que la CAN se déroule chez le voisin de l’ouest.

L’appel à candidature avant la fin de l’année
Dans son communiqué, la CAF a annoncé que les modalités de l’appel à candidature seront connues avant la fin de l’année car il ne reste plus beaucoup de temps : «Les modalités de cet appel seront mises en place avant le 31 décembre 2018 et feront l’objet d’une communication ultérieure».

LE BUTEUR


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here