EN: Plusieurs prétendants au poste de latéral gauche mais que deux places

0
880

Faouzi Ghoulam a été longtemps absent des terrains que ce soit en club ou en sélection. Chez les Verts, Farès a pris sa place avec brio. Maintenant que le Napolitain est revenu, les deux hommes vont se livrer bataille pour une place de titulaire en équipe nationale mais il ne faudra pas négliger les étoiles montantes que sont Lamara et Chetti bien décidés à tout tenter pour aller à la CAN.

 

Une fois que la qualification à la CAN acquise au Togo, le sélectionneur national, Djamel Belmadi a tenu à adresser un message très clair pour ses joueurs que ce soit ceux présents à Lomé ou ceux qui n’ont pas été retenus. Les cartes sont redistribuées et désormais, ce sera au mérite car celui qui veut aller à la CAN, il faudra le mériter sur le terrain. Un message capté 5 sur 5 par Faouzi Ghoulam. De retour il y a un peu plus d’un mois à la compétition, le latéral gauche de Naples a rapidement repris sa place de titulaire et revient en excellente forme. De l’autre côté, celui qui a pris sa place et a assuré avec brio, Mohamed Farès n’a pas manqué également de se montrer à son avantage, enchaînant les prestations de grande qualité. Ce message est également parvenu aux oreilles de Nabil Lamara et Lyes Chetti. Titulaires en clubs, ils sont également en grande forme et confirment tout le bien qu’on pense d’eux. Dès lors, la bataille entre les 4 joueurs est lancée pour essayer de s’adjuger les faveurs du sélectionneur national, Djamel Belmadi. Sans oublier Abdellaoui et Bensebaini qui joue à ce poste en club. Zeffane a aussi joué à ce poste pour palier l’absence de Bensebaini.

 

Ghoulam – Farès : Chacun son style mais un apport important

Même s’ils évoluent dans le même registre, Ghoulam et Farès présentent des caractéristiques différentes. L’ancien de Saint-Etienne est beaucoup plus offensif et monte beaucoup tandis que le pensionnaire de Spal présente un profil différent puisqu’il excelle en défense et doit s’améliorer sur un plan offensif. Les deux joueurs sont différents mais leur apport est important. On a vu tout ce que Ghoulam peut apporter en équipe nationale mais Farès a également démontré qu’on pouvait compter sur lui avec une grosse débauche d’énergie et une détermination sans faille.

COMPETITION


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here