Deux joueurs locaux frappent à la porte de l’EN, après leur bonne prestation face au Qatar

0
593

Revenant sur la dernière sortie de la sélection nationale des joueurs locaux, qui s’est imposée à Doha face à la sélection du Qatar en match amical disputé jeudi passé, le manager général de l’équipe nationale, Hakim Medane, n’a pas tari d’éloges sur l’ensemble des éléments ayant pris part à la ce rendez-vous au nombre de 16, étant donné que seuls Naïdji, blessé, et le gardien de but Salhi, n’ont pas été alignés pour l’occasion.
«Tous les joueurs étaient presque parfaits sur tous les plans. Leur prestation est vraiment à encourager, sauf que le dernier mot concernant la promotion de certains d’entre eux en équipe nationale première revient au sélectionneur Djamel Belmadi», a déclaré le membre du bureau fédéral.

Il est vrai, il s’agissait tout simplement d’une bonne répétition pour l’équipe nationale, composée principalement des joueurs locaux, qui avaient livré une bonne opposition au Qatar, qui prépare la Coupe d’Asie. Comme on le sait, le coach Belmadi a profité de ses relations avec les Qataris pour dénicher un match hors date Fifa et voir à l’œuvre des joueurs du championnat national.
Certes, Belmadi aurait voulu avoir des joueurs évoluant à l’étranger, notamment en Europe, mais finalement les clubs ont refusé de lâcher leurs poulains.
Au final, le sélectionneur national n’a pas été déçu. Emmenés par Bounedjah et Belaïli, les Verts ont maîtrisé des Qataris, en principe bien huilés et prêts pour une compétition continentale. Le Qatar avait, avant de rencontrer l’Algérie, battu la Suisse et l’Equateur et imposé le nul à l’Islande.

L’Algérie de Belmadi a pris sa revanche sur le Qatar qui avait battu les Verts sous la houlette de Christian Gourcuff en 2015, à Doha même. Mieux, c’est que Belmadi a noté de nombreuses satisfactions dans ce match, qui a vu l’émergence de certains éléments, à l’image de Boudaoui et Chetti, mais aussi la confirmation d’autres, à l’instar des attaquants Bounedjah et Belaïli.
Il faut savoir que Belmadi avait su comment booster ses joueurs. Il a trouvé des joueurs très appliqués et bien décidés à bousculer la hiérarchie à six mois de la CAN-2019, mais aussi à trois mois de la prochaine date Fifa (mars 2019), qui sera décisive pour la composition du groupe élargi pour la Coupe d’Afrique des nations. Même si certains éléments des équipes engagées dans les compétitions africaines (NAHD, CSC, JSS) n’ont pas été convoqués, ceux qui étaient présents à Doha ont donné une leçon de football à l’équipe qatarie.

De nombreux joueurs ont gagné des points chez Belmadi. Ce dernier s’est rendu compte qu’il peut compter sur le joueur issu du championnat national. Bensebaïni, Abdellaoui, Benlamri, Atal, Belaïli, Chita, Bounedjah… l’ont déjà prouvé lors de la précédente rencontre face au Togo où ils étaient les meilleurs sur le terrain.
Une bonne affaire pour l’équipe nationale qui aura fière allure à l’avenir et les joueurs du championnat local pourraient chambouler les plans du coach Belmadi qui tablait jusque-là sur des éléments évoluant à l’étranger. L’ancien Marseillais sera désormais appelé à suivre avec plus d’intérêt un championnat qu’il a qualifié dernièrement de faible.

footalgérien


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here