Abid Charef victime d’un complot

0
344

La Confédération africaine de football (CAF) et la FIFA ont eu la main lourde vis-à-vis de l’arbitrage algérien et celui qui est son plus beau fleuron, en l’occurrence l’arbitre international Mehdi Abid Charef qui vient d’être éjecté de la liste des arbitres internationaux que l’instance faîtière du football mondial a sélectionnés dans la perspective de la Coupe du monde Qatar 2022.
L’exclusion de Mehdi Abid Charef du panel des referees que la FIFA va préparer pour le Mondial à venir est loin d’être une surprise après ce qui s’est passé depuis la finale aller de la Ligue des champions CAF-2018 que l’arbitre algérien a dirigée au Caire.
Les Tunisiens ont fait une pression terrible sur la CAF et ses dirigeants pour que l’enfant de Constantine soit définitivement évacué de la liste des arbitres internationaux.
Ils ont tapé tellement fort que la CAF s’est rangée de leur côté. Pire, pour valider la mise hors de service de l’arbitre algérien, des dirigeants de la CAF ont porté en off de graves accusations de corruption à l’encontre de Mehdi Abid Charef dans le but de préparer l’opinion à l’exclusion de ce dernier de la liste des arbitres internationaux.
Un officiel de haut rang de la CAF s’est ouvert à un officiel algérien sur ce dossier, au moment où des parties agissantes de la zone UNAF faisaient le forcing pour sanctionner l’arbitre algérien, et lui a clairement signifié que l’instance continentale soupçonnait fortement Abid Charef de corruption.
Si réellement il y avait corruption, ce que Abid Charef a toujours nié, pourquoi la sanction préparée par la CAF et exécutée par la FIFA n’a pas été étendue à la partie présumée corruptrice ? A maintes reprises des voix d’ici et d’ailleurs ont claironné que Mehdi Abid Charef sera auditionné par la CAF. C’était un leurre pour gagner du temps avant de poignarder dans le dos celui qui est devenu indésirable par le fait de sordides calculs.
Djihad Ghrisha, la voie royale
L’affaire Mehdi Abid Charef ne tardera pas à livrer ses secrets. L’enjeu du complot, c’est la présence d’un arbitre de la zone Afrique du Nord, ou l’UNAF, en Coupe du monde Qatar 2022. L’Algérien avait toutes les chances d’y être pour l’ensemble de ses prestations internationales réalisées au cours des trois dernières saisons.

Il représentait une sérieuse menace à l’Egyptien Djihad Ghrisha, présent en Coupe du monde 2018 en Russie et candidat pour une seconde présence consécutive à la prochaine Coupe du monde au Qatar.
Deux arbitres de la même zone, le Marocain Redouane Zayid et le Tunisien Sadek Salmi, caressent le même rêve. Le match s’annonçait serré entre Abid Charef et Ghrisha. Les coulisses ont réglé l’équation au détriment de Abid Charef.
Les trois pays concernés, Egypte, Maroc, Tunisie, se partagent tout et laissent des miettes à l’Algérie. Ils sont fortement représentés à la CAF (Maroc) et à la FIFA (Egypte-Tunisie). L’Algérie absente de l’organe exécutif de la CAF et de la FIFA depuis le départ de Mohamed Raouraoua ne peut plus faire entendre sa voix au sein des deux institutions.
La mise à l’écart de Mehdi Abid Charef a été ordonnée pour ouvrir la voie à l’arbitre égyptien Djihad Ghrisha. L’arrivée de Mustapha Ghorbal (Algérie) dans le pool des arbitres sur lesquels la FIFA puisera les représentants du continent africain (5) n’a qu’un objectif immédiat. Barrer la route à Abid Charef et ouvrir la voie royale à Djihad Ghrisha.
Une source très au fait des coulisses dans les instances du football au niveau continental et mondial affirme : «Abid Charef a été victime du deal élaboré par les trois parties. Cela a toujours fonctionné ainsi. C’est une politique qui existe depuis la nuit des temps. Le plus faible, celui qui n’est pas bien représenté, est broyé par la machine.
D’où l’importance d’avoir toujours des représentants de poids, élus au sein d’organes exécutifs et non pas des membres de commissions. Quant à ceux qui claironnaient qu’ils allaient défendre Mehdi Abid Charef, ils seraient bien inspirés de dévoiler ce qu’ils ont fait pour lui.»

el watan


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here