EN: Belmadi et Zetchi ont rencontré Aouar à Paris

0
632

La rencontre tant attendue entre Djamel Belmadi et Houssem Aouar a finalement eu lieu. Le sélectionneur national et la pépite de l’Olympique Lyonnais se sont rencontrés jeudi dernier dans un hôtel à Paris. Étaient également présents à cette rencontre le président de la FAF, Kheireddine Zetchi et la famille Aouar ainsi que les conseillés du jeune joueur.

Annoncée dans l’agenda du sélectionneur national durant sa tournée européenne, la rencontre entre Djamel Belmadi et Houssem Aouar a finalement eu lieu, non pas à Lyon, mais à Paris, jeudi dernier. Le sélectionneur national, accompagné du président de la FAF pour l’occasion – ce qui témoigne de l’importance qu’accorde la FAF au dossier Aouar – a eu une longue entrevue dans la soirée de jeudi à vendredi avec la famille Aouar. Il semblerait que c’est le clan Aouar qui a choisi de rencontrer les représentants de la FAF à Paris par souci de discrétion. On imagine aisément que la présence de Belmadi avec Aouar dans sa ville natale à Lyon aurait fait un plus grand bruit. Aouar et son clan ont exigé en effet un maximum de discrétion sur leurs entretiens futures avec la FAF par soucis d’éviter toute pression qui viendrait perturber le parcours sportif du milieu de terrain de 21 ans en perpétuelle ascension avec l’OL. L’affaire Fekir semble servir de leçon pour tout le monde.
Indécision ou comment tenir le bâton par le milieu
Comme il l’a déjà annoncé à plusieurs reprises, Djamel Belmadi a réitéré devant Houssam Aouar et son entourage familial son souhait de le voir endosser le maillot de l’Algérie. Avec Kheireddine Zetchi, il a brossé un tableau exhaustif des projets de la FAF et les ambitions de l’Équipe Nationale à la prochaine CAN 2019 en Égypte puis les Éliminatoires de la Coupe du Monde 2022 au Qatar. De son côté, Aouar a parlé de son attachement à l’Algérie et son drapeau, mais sans renier pour autant la France, son « pays de naissance ». En gros, le joueur lyonnais a adopté une posture neutre et s’est montré diplomate sans fermer directement la porte à l’Algérie comme l’avait fait Karim Benzema en 2006 lors de sa rencontre à Lyon avec l’ancien sélectionneur Jean-Michel Cavalli. Ce qui laisse le suspense entier quant au futur choix de Houssem Aouar.
Une certitude : Aouar ne jouera pas la CAN en Égypte !
Si Houssam Aouar ne ferme pas définitivement la porte à l’Algérie, il n’en demeure pas moins que Djamel Belmadi et Kheireddine Zetchi sont repartis de leur entretien avec le joueur avec la certitude qu’ils ne pourront pas compter sur lui pour la CAN-2019 en juin prochain en Égypte. Le joueur a clairement fait savoir qu’il souhaiterait attendre encore un peu avant de se prononcer sur le pays pour lequel il jouera à l’avenir. Entre temps, il a clairement dit qu’il souhaitait jouer l’Euro U21 en Italie avec l’Équipe de France espoir dont il est un joueur majeur. Verra t-on un jour Aouar avec le maillot de l’Algérie ? Au jour d’aujourd’hui, il est difficile de répondre à cette question sans prendre le risque d’aller trop vite en besogne. On retiendra au final qu’une rencontre a eu lieu, sans plus. Quoiqu’il en soit, la FAF est allée au fond des choses dans le dossier Aouar. Djamel Belmadi, de son côté, s’est dans doute forgé sa propre opinion sur la question. On sait que l’homme est inflexible sur certaines « valeurs ». « Je ne supplierai aucun joueur pour venir jouer pour l’Algérie« , a t-il dit sur la question. Il appartient désormais à Aouar de faire son choix dans la sérénité, loin des pressions inutiles. A-t-il le potentiel pour s’inscrire dans la durée en Équipe de France à un poste aussi concurrentiel ? La décision appartient peut-être tout simplement à Didier Deschamps qui pourrait clore le dossier Aouar dès mars prochain en appelant le Lyonnais avec les Champions du Monde…                                                                                                                                       La gazette Du Fennec


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here