Sofiane Hanni parle de la sélection

0
160

Après avoir connu des moments difficiles en début de saison avec le Spartak Moscou, Sofiane Hanni commence à retrouver son meilleur niveau en championnat russe. Il faut dire que le départ de Carrera et l’arrivée d’Oleg Kononov à la tête de la barre technique de l’équipe russe a fait du bien au joueur algérien. Désormais, Sofiane Hanni espère figurer dans la liste finale de Belmadi pour la prochaine CAN 2019 qui aura lieu en Egypte. « Le sélectionneur national, Djamel Belmadi, a déjà annoncé qu’il ne convoquerait pas les joueurs en manque de compétition et qui ne participent pas régulièrement avec leurs clubs. En début de saison, je ne jouais pas assez avec mon club. Ce qui explique le fait que mon nom ne figurait pas dans les différentes listes qu’il a établies depuis qu’il est en poste. Mais maintenant, la situation a changé et je joue régulièrement. J’espère que le sélectionneur national tiendra compte du fait que ma situation au club a changé et que je serai de nouveau convoqué en sélection » a-t-il déclaré à la presse russe.

«Personne n’occupe mon rôle en sélection»
Toutefois, la tâche de retrouver la sélection ne sera guère facile pour Hanni, notamment avec le retour en force de Sofiane Feghouli qui a retrouvé, lui aussi, la plénitude de ses moyens avec le Galatasaray. Mais pour Hanni, les deux joueurs n’occupent pas le même registre : « Feghouli joue plus à l’aise sur le couloir droit. Mais pour ce qui est de mon poste de numéro dix classique, le sélectionner national avait déjà aligné Brahimi dans ce rôle, avant de le repositionner sur le côté gauche. Par la suite, il a fait confiance à Benzia. »
«Rêver de jouer la CAN? Ce n’est pas le mot juste, mais…»
Toujours à propos de son envie de participer à la prochaine CAN 2019 en Egypte avec les Verts, le joueur algérien du Spartak Moscou dira : « Je ne dirai pas que la participation à la CAN est un rêve pour moi, puisque j’ai déjà participé à cette compétition en 2017. Mais je veux vraiment y prendre part . J’espère que mon nom figurera dans la liste de Belmadi après que ma situation ait changé en club. Je souhaite participer à un maximum de matchs, à la fois pour le club et pour l’équipe nationale. Et bien sûr, j’ai hâte de réussir. »
«Voilà pourquoi je ne jouais pas beaucoup avec l’ancien entraîneur, Carrera»
Outre l’EN, Sofiane Hanni est également revenu sur le changement de sa situation au club. Le changement qu’a connue la barre technique du club russe a fait beaucoup de bien à Hanni, avec le départ de Carrera et l’arrivée d’Oleg Kononov au Spartak Moscou. « Le schéma tactique de l’ancien entraîneur, Carrera, basé sur un 4-3-3, ne prévoyait pas la présence d’un n° 10, ce qui n’a pas joué en ma faveur. J’ai eu plusieurs discussions avec lui, mais il ne m’a jamais convaincu » a-t-il déclaré, avant d’ajouter : « J’ai été formé au FC Nantes. Là-bas, j’ai appris le jeu basé sur les passes précises. C’est la façon de jouer de Kononov qui me convient très bien. » Sofiane Hanni a aussi affirmé ne pas tenir rancune à son ancien entraîneur et s’est rappelé avoir véçu une situation identique au sein de son ancien club d’Anderlecht : « A Anderlecht, j’avais connu la même situation, et cela s’est ensuite amélioré. Dans ce club, j’ai passé trois ans et demi, où j’ai tout gagné, avant de rejoindre le Spartak, puisque ma relation avec les supporters n’était pas vraiment bonne. »

le buteur


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here