EN: Halliche en forme, le ramplaçant idéal de Tahrat ?

0
140

Comme un phénix qui renaît de ses cendres, le défenseur international Rafik Halliche (38 sélections, 3 buts) revient à son meilleur niveau au Portugal au moment où tout le monde le croyait fini. A 32 ans, son retour dans le onze de départ de Belmadi devient plus qu’une simple hypothèse essentiellement après la blessure de Mehdi Tahrat. Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google + Envoyer par mail

Moins de cinq mois nous séparent de la CAN 2019 en Égypte et le coach national ne se serait toujours pas fixer son un onze de départ stable. La charnière centrale, qui constituait autrefois une des grandes forces des Fennecs, est devenu le maillon faible de la sélection algérienne depuis de nombreuses années. En conséquence c’est le compartiment qui pose le plus de problèmes à Djamel Belmadi. Dans ce sens, les dernières semaines ont apporté de bonnes et de mauvaises nouvelles pour le patron des Verts. D’une part, le défenseur du RC Lens, en l’occurrence Mehdi Tahrat, qui s’est imposé comme titulaire indiscutable chez les Verts version Belmadi, s’est assez sérieusement blessé au genou. Ce dernier ne devrait pas être rétabli avant le fin du mois d’avril ce qui risque de l’éloigner de la CAN. D’autre part, les récentes prestations de Rafik Halliche n’auraient fait que rassurer le sélectionneur national qui a toujours gardé dans un coin de sa tête la carte de l’expérimenté Halliche. En effet, la superbe forme de l’actuel pensionnaire du championnat portugais se confirme de match en match, à l’image de sa dernière sortie, vendredi dernier, face au FC Porto (1-1). Auteur d’une excellente performance face au leader du championnat, le roc de Moreirense a été désigné homme du match. Il n’est ainsi pas étranger au redressement spectaculaire d’un club habitué à jouer la relégation et qui pointe actuellement à une honorable 5ème place au classement de la Liga Nos juste derrière le Sporting Lisbonne et devant Guimaraes.
Une défense autours de Halliche ?
Il y a encore quelques semaines, la présence de Rafik Halliche dans les 23 était davantage perçue comme un apport psychologique à cette sélection, vu son poids de leader et son statut de joueur expérimenté. Sauf qu’aujourd’hui, les données ont carrément changé. Eu égard à son niveau actuel, le recordman algérien des matchs disputés en phase finale de Coupe du monde (7), pourrait s’imposer comme un choix naturel dans l’axe de la défense des Fennecs. Il s’agirait alors de l’associer à un défenseur qui offre une complémentarité au « Gladiateur ». En effet, plusieurs alternatives s’offrent à Belmadi pour composer sa charnière centrale à l’image de Djamel Benlamri, Ramy Bensebaini, ou encore Aïssa Mandi, très en forme en Espagne mais qui excelle dans un registre particulier avec une défense à trois. La bonne formule, Djamel Belmadi devra la tester dès le mois de mars face à la Tunisie puis la Gambie au stade Mustapha Tchaker. Souvent convoqué, mais jamais utilisé par Belmadi jusque là, le choix Halliche revient plus que jamais au premier plan.

LA GAZETTE DU FENNEC


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here