Grosse inquiétude sur M’Bolhi après son mauvais match contre Fayçali

0
383

Raïs Mbolhi et l’Ettifaq saoudien ont essuyé une défaite amère à domicile mercredi soir contre le Fayçali.
Pourtant son équipe se dirigeait sûrement vers un succès tranquille 3-1, étant donné qu’elle menait au score à 4 minutes de la fin du temps réglementaire, mais une série de bourdes commises par le gardien des Verts a permis au Fayçali de réaliser une remontada spectaculaire pour remporter une précieuse victoire 4-3. Tout a commencé pour Mbolhi lorsque le score était de 2-0 ; l’adversaire a eu un coup franc dans les arrêts de jeu, Raïs se positionne très mal dans sa cage, ce qui a permis à Al Ansari d’enrouler sa frappe au bon endroit et lober Mbolhi. La suite des erreurs du portier des Verts a eu lieu dans les arrêts de jeu du match. Après une première réduction du score sur penalty à la 87’ (3-2), le gardien de l’EN encaisse un autre coup franc du même joueur, à savoir Al Ansari, et presque de la même manière : une frappe enveloppée, que Mbolhi n’a même pas touchée. Il était un peu trop avancé, et, malgré son plongeon, il est allé récupérer le cuir dans sa cage 3-3. A ce moment-là de la partie, le gardien des Verts était abattu tout comme les supporters locaux et les joueurs, mais ces derniers ne savaient pas que les malheurs n’étaient pas encore terminés, puisque le gardien a encaissé encore une fois un 4e but, cette fois sur une action de jeu et un autre ballon enroulé, à l’intérieur de la zone de réparation. Mbolhi peut avoir des regrets puisque là encore c’est dans le petit filet que le cuir est allé se loger. A la fin de la partie, Mbolhi était méconnaissable, son visage en disait long sur l’après-midi cauchemardesque qu’il venait de vivre. Il a encaissé 3 buts en 10 minutes contre une équipe qui restait sur 4 matches sans victoire en 2019, ce qui n’est pas facile à accepter. Les supporters d’El Ettifaq, pour leur part, étaient étonnés à travers leurs commentaires sur les réseaux sociaux de ces erreurs inhabituelles du mondialiste. Cela intervient à un mois du stage de l’EN, dernière étape de préparation avant le stage de la CAN. L’ancien portier de Rennes a tout le temps de se prendre en charge et oublier cette soirée ; il doit retrouver confiance et son niveau, lui qui n’avait pas fait autant de fautes depuis son arrivée en Arabie saoudite.*

compétition


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here