La presse Saoudienne défend M’Bolhi après son mauvais match en championnat

0
179

La polémique autour du poste de gardien de but N.1 de la sélection algérienne en prévision de la prochaine CAN reprend de plus belle. Et pour cause, la baisse de forme de l’actuel portier titulaire des Verts, Raïs M’Bolhi.
Le dernier rempart de la formation saoudienne, Al-Ittifak, a encaissé, 33 buts depuis le début de cet exercice en 20 matchs. Un bilan jouant en sa défaveur en vue du rendez-vous footballistique continental. Mais la presse saoudienne a pris la défense du gardien algérien, estimant que c’est plutôt Al Ittifak qui est faible cette saison, renfermant dans son effectif des joueurs d’un niveau très modeste, ajoutant que M’Bolhi tout seul ne peut rien faire. Voilà qui devrait réconforter le keeper algérien dont le moral a été entamée depuis le précédent match, au cours duquel il a vécu une sale soirée.

En effet, Al Ittifak a essuyé une défaite amère à domicile mercredi passé contre le Fayçali. Pourtant, les coéquipiers de M’Bolhi se dirigeaient sûrement vers un succès tranquille 3-1, étant donné qu’ils menaient au score à 4 minutes de la fin du temps réglementaire, mais une série de bourdes commises par le gardien des Verts a permis au Fayçali de réaliser une remontada spectaculaire pour remporter une précieuse victoire 4-3.
Tout a commencé pour M’Bolhi lorsque le score était de 2-0 ; l’adversaire a eu un coup franc dans les arrêts de jeu, Raïs se positionne très mal dans sa cage, ce qui a permis à Al Ansari d’enrouler sa frappe au bon endroit et lober M’Bolhi. La suite des erreurs du portier des Verts a eu lieu dans les arrêts de jeu du match.
Après une première réduction du score sur penalty à la 87’ (3-2), le gardien de l’EN encaisse un autre coup franc du même joueur, à savoir Al Ansari, et presque de la même manière : une frappe enveloppée, que M’Bolhi n’a même pas touchée. Il était un peu trop avancé, et, malgré son plongeon, il est allé récupérer le cuir dans sa cage 3-3.

A ce moment-là de la partie, le gardien des Verts était abattu, tout comme les supporters locaux et les joueurs, mais ces derniers ne savaient pas que les malheurs n’étaient pas encore terminés, puisque le gardien a encaissé encore une fois un 4e but, cette fois sur une action de jeu et un autre ballon enroulé, à l’intérieur de la surface de réparation. M’Bolhi peut avoir des regrets puisque là encore c’est dans le petit filet que le cuir est allé se loger. A la fin de la partie, M’Bolhi était méconnaissable, son visage en disait long sur la soirée cauchemardesque qu’il venait de vivre.
Il a encaissé 3 buts en 10 minutes contre une équipe qui restait sur 4 matches sans victoire en 2019, ce qui n’est pas facile à accepter. Les supporters d’Al Ittifak, pour leur part, étaient étonnés à travers leurs commentaires sur les réseaux sociaux de ces erreurs inhabituelles du mondialiste.

Cela intervient à un mois du stage de l’EN, dernière étape de préparation avant le stage de la CAN. L’ancien portier de Rennes a tout le temps de se prendre en charge et oublier cette soirée. Il doit retrouver confiance et son niveau, lui qui n’avait pas fait autant de fautes depuis son arrivée en Arabie saoudite.

footalgérien


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here