Maxime Lopez répond à l’intérêt de Djamel Belmadi

0
1063

Il y a quelques jours de cela, nous révélions dans nos colonnes l’intérêt du sélectionneur national, Djamel Belmadi, pour le milieu de terrain de l’Olympique de Marseille, Maxime Lopez. Le coach des Verts soucieux de renforcer l’Équipe nationale avec des joueurs de très haut niveau avait donc songé à ce joueur natif de Marseille et dont la maman est algérienne. Cependant, ce dernier, et comme nous l’avions indiqué, est actuellement plus concentré sur la phase finale de la Coupe d’Europe des U21 prévue en juin prochain en Italie et à Saint-Marin. Interviewé hier par le journal L’Équipe, Maxime Lopez a confirmé notre information, tout en assurant que jouer pour l’Algérie pourrait l’intéresser à l’avenir. «Il y a une grande communauté algérienne à Marseille. Dans la rue, on me parle de l’OM et de l’Algérie ! Ce n’est pas que ça ne m’intéresse pas, mais aujourd’hui, je suis avec l’équipe de France Espoirs (11 sélections). J’ai une très grosse échéance en fin de saison, l’Euro.»

«Je ne la boycotte pas, mais ce n’est pas à l’ordre du jour»
Maxime Lopez précise qu’il respecte beaucoup l’Algérie, mais que pour l’heure, aucun contact n’a été établi avec ses responsables ni même avec son sélectionneur national. «Je respecte la sélection algérienne, je peux jouer pour l’Algérie via mes racines maternelles, mais on n’a pas été contactés par le sélectionneur (Djamel Belmadi), ni moi, ni mes proches. Je ne la boycotte pas, mais ce n’est pas à l’ordre du jour.»
«Je suis petit de taille, mais j’ai un fort caractère»
Souvent remplaçant en début de saison, Maxim Lopez a su retrouver depuis la trêve hivernale sa place de titulaire, mais surtout son véritable niveau. Il s’explique : «Je suis content de me retrouver titulaire car cette année il y a une forte concurrence avec des grands joueurs à mon poste, Luiz (Gustavo), même s’il a beaucoup joué en défense, Kevin (Strootman), Morgan (Sanson). Cette saison, ça s’est bien passé quand j’ai eu ma chance, même les périodes où j’avais moins de temps de jeu. Ça m’a permis de rester dans le truc, d’être prêt quand le coach a fait appel à moi. Tout est parti de ce mois de janvier. La trêve en famille m’avait fait du bien. Le déclic pour moi a été Monaco (1-1, le 13 janvier). J’ai senti pendant la semaine que j’allais être titulaire. Je me suis dit, c’est le moment, c’est là. Je marque en plus, ce qui est assez rare pour être souligné (Le premier en Ligue 1 depuis le 30 avril 2017). Ça m’a donné plus de confiance. Mais j’ai toujours montré du caractère depuis le début de ma carrière. Dans la famille Lopez, on est tous petits (il mesure 1,67) mais on a ce caractère fort.»
«L’intérêt du FC Séville? J’aurais pu y aller, mais je n’ai pas voulu la facilité»
Lors du dernier mercato hivernal, la formation du FC Séville avait officiellement pris attache avec la direction de l’OM afin d’avoir Maxime Lopez à titre de prêt. À cet intérêt, le joueur explique pourquoi il n’est pas parti. «Je vis toujours au présent. Au mois de janvier, j’avais besoin de me concentrer sur l’OM. Je kiffe la Liga, je ne l’ai jamais caché, je regarde tous les matchs. En janvier, j’aurais pu dire : « Je reste au chaud, je les laisse aller à la guerre et moi je me trouve un prêt ou un transfert. » Mais moi, je ne réagis pas comme ça, je me dis que je vais jouer ici.»
Belmadi a bel et bien contacté l’entourage du joueur
Dans cette interview accordée au journal, L’Équipe, Maxime Lopez a donc confié n’avoir jamais été contacté ni lui, ni ses proches par le sélectionneur national Djamel Belmadi. Une affirmation qui intrigue puisqu’on peut le confirmer, un contact a bien eu lieu entre le coach national et l’entourage proche du joueur marseillais et cela à deux ou trois reprises. Une première fois, l’été dernier, quelques jours seulement après la prise de fonction du coach et la seconde, il y a quelques semaines de cela. Une source proche de Belmadi nous avait confirmé ces contacts, sans pour autant nous dire toutefois si l’ancien joueur de Manchester City a eu un échange direct avec le minot marseillais. Évidemment, Lopez essaye d’éviter la pression autours de lui, d’autant plus qu’à Marseille, il y a une forte communauté algérienne qui aimerait le voir porter le maillot des Verts.

LE BUTEUR


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here