Un joueur de l’USM Harrach contrôlé positif à la cocaîne

0
294

Le président de la commission antidopage de la FAF Djamel-Eddine Damardji a affirmé ce vendredi 22 février à TSA que le milieu de terrain de l’USM El-Harrach (Ligue 2) Billel Naïli, contrôlé positif, « a bel et bien consommé une substance interdite qui est la cocaïne et ses métabolites ».

« Ce joueur a été soumis à un contrôle antidopage en règles à l’issue du match face au RC Relizane le 26 janvier. Il s’est présenté à l’équipe médicale qui se trouvait sur place pour le prélèvement des urines, en présence également du médecin de l’USMH. Le joueur a signé les cinq exemplaires du PV, dont celui qui a été envoyé au laboratoire à Lausanne en Suisse. Le joueur a nié les faits, je peux vous confirmer qu’il s’agit bel et bien de lui. La substance trouvée dans ses urines est la cocaïne et ses métabolites, autrement dit la consommation s’est faite récemment », a affirmé à TSA le responsable de la commission antidopage.

Jeudi, Naïli a rejeté les accusations portées contre lui, tout en clamant son innocence dans cette nouvelle affaire de dopage.
« Je jure devant dieu que je n’ai pris aucun produit dopant. Si j’ai consommé cette substance, j’aurai reconnu les faits et je demanderai pardon à tout mon entourage, je suis quelqu’un qui assume ses responsabilités, je suis majeur et vacciné. Il y’a des personnes qui ont avancé que j’ai pris de la cocaïne, d’autres ont évoqué du dopage. On évolue dans un championnat qui n’a pas besoin de prendre des produits dopants. Je demande à la commission antidopage d’analyser les urines qui sont en sa possession et mes urines et de les comparer. Ils vont s’en apercevoir qu’ils n’appartiennent pas à la même personne », a-t-il indiqué à El Bilad TV.
Pour Dr. Damardji, son instance ne pouvait pas se tromper dans ce genre de contrôle : « Nous sommes à la tête d’une instance compétente. J’ai sous ma conduite des spécialistes en médecine du sport un peu partout à travers le pays, qui sont à féliciter pour le travail accompli. Le joueur est convoqué pour dimanche devant la commission anti-dopage pour l’auditionner, ses déclarations seront rapportées dans un PV qui sera transmis à la commission de discipline de la LFP ».
210 contrôles effectués en 53 matchs
Dr. Djamel-Eddine Damardji n’a pas hésité à tirer la sonnette d’alarme sur le l’ampleur du dopage qui est en train de prendre de graves proportions, tout en révélant des chiffres.
« Jusqu’à aujourd’hui, nous avons effectué 210 contrôles en 53 matchs impliquant les Ligues 1 et 2 et la division amateur. Nous avons eu 4 cas avérés de dopage, en plus d’un joueur qui a refusé de se soumettre au contrôle. C’est énorme. Je m’inquiète sérieusement, mais nous sommes là pour faire face à ce phénomène. Nous sommes dans l’attente de 9 échantillons qui sont actuellement en Suisse pour analyses, le délai a été dépassé pour les réceptionner, certainement ils ont été soumis à des analyses complémentaire », a-t-il conclu.
Ce nouveau cas positif intervient trois semaines après la sanction infligée au milieu de terrain du MC Alger Hicham Chérif El-Ouezzani, suspendu quatre ans pour dopage à la cocaïne.

tsa


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here