Belmadi ne lâche pas Slimani et Benzia

0
241

L’entraîneur national, Djamel Belmadi, est en train de peaufiner sa liste pour la Gambie et la Tunisie.
Après l’envoi des pré-convocations aux clubs des joueurs évoluant à l’étranger avant le dernier délai du 3 mars dernier, des éléments d’information ont commencé à se dégager de cette composante qui connaîtra le retour de plusieurs joueurs absents des derniers stages, notamment celui de novembre quand l’EN est allée réussir une démonstration de force à Lomé devant le Togo.

Une convocation de soutien
Belmadi nous l’avait dit, ici même dans nos colonnes en exclusivité : aucun joueur n’est sûr d’être là en mars, seuls les plus actifs et compétitifs auront cet avantage, il faut dire que le constat a été vite fait par le nouveau coach, il a constaté que plusieurs éléments étaient convoqués, parce qu’ils font partie des décors, sans qu’ils remplissent vraiment les critères qu’il faut pour avoir une sélection compétitive, c’est pour ça d’ailleurs qu’il avait demandé aux joueurs qui jouaient peu de ‘’bouger’’ et changer de club s’ils veulent revenir en mars. Et vu le mouvement de nos internationaux cet hiver, cela n’a pas été respecté, car certains éléments ont eu ce qu’ils voulaient dans leurs clubs, en travaillant et en convainquant leurs coachs, à l’image d’Ounas qui joue plus souvent avec Naples. D’autres par contre ont connu des difficultés à partir de cette période des transferts, on pense notamment au duo de Fenerbahçe Slimani et Benzia, ces deux éléments sont en train de vivre des moments délicats en Turquie, après avoir subi la loi d’Ersun Yanal, qui les a tout simplement écartés du groupe, un imprévu qui perturbe les calculs de Belmadi, mais ce dernier ne veut pas se précipiter et les lâcher. D’ailleurs il leur a adressés leurs convocation à la surprise générale, notamment pour ce qui est de Benzia qui n’a joué aucun match depuis la fin de 2018. Il lui réitère quand même sa confiance, il faut dire que son cas est différent, il a été lâché dans les ultimes moments du mercato, et ne pouvait pas changer de club, pire pour Slimani dont le mutisme lui a joué un vilain tour. Les deux reçoivent donc cette convocation comme signe de soutien, en attendant d’y voir plus clair d’ici la fin de semaine, voire la fin de saison, car s’ils seront dans le groupe pour le stage de mars, Belmadi en profitera pour discuter avec eux et les confronter à la réalité, notamment pour Benzia qui ne peut plus rejouer en club, sa licence ayant été barrée par Yanal.

compétition


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here