EN: M’Bolhi absent pour la CAN ?

0
704

Dimanche passé, l’entraîneur national Djamel Belmadi a surpris plus d’un en évoquant l’absence de Raïs Mbolhi. Alors que tout le monde s’attendait à ce que le coach exprime son inquiétude due à la blessure du gardien de but intervenue la veille de l’annonce de la liste des 26, le coach des Verts a affirmé autre chose, en expliquant que l’absence était ‘’programmée’’ et que la blessure n’y est pour rien. «Il y a l’envie de voir d’autres joueurs à son poste, Raïs M’Mbolhi n’était pas prévu dans la liste avant même sa blessure », a-t-il laissé entendre.
Cette déclaration a surpris les présents et sûrement ceux qui suivaient la conférence en direct sur leur petit écran, car Belmadi venait d’annoncer quelque chose d’inattendu, il venait de toucher à un élément que les gens croyaient intouchable, surtout que le nom de Raïs a toujours été lié aux grands rendez-vous et que son absence durant la période de règne de Madjer n’a fait qu’empirer les choses en EN, de quoi se poser des questions sur ce qui se trame dans la tête du coach national, l’EN ira-t-elle à la CAN sans Mbolhi?

Blessure
La réponse à cette question relève de l’impossible à l’heure actuelle, les zones d’ombre sont nombreuses et personne, même les plus optimistes, ne pourra affirmer l’inverse, il faut dire que la blessure contractée lors du dernier match de l’Ettifaq et la période d’indisponibilité annoncée par le club qui est de 45 jours vont mettre en stand-by le portier algérien, une blessure au pouce, un peu compliquée qui nécessite des soins et le retour pourrait se faire après la fin de la période compétitive, cela veut dire que le gardien risque de reprendre un peu tard et n’aura pas le temps de reprendre du service avant le début de la préparation de la CAN, et rien ne garantit non plus qu’il ne subisse pas une rechute, un cocktail de mauvaises nouvelles qui pourrait jouer en défaveur du portier, pourtant considéré comme un pilier de l’EN, il est entre un scénario à la Neuer, le portier allemand, rétabli au tout dernier moment pour prendre part à la Coupe du monde, et un autre chaotique où il restera à l’ecart car l’histoire de sa mise à l’ecart à 3 mois de la CAN sans ce motif de blessure laisse planer le doute…

Relève
Belmadi dit qu’il voulait voir d’autres gardiens, cela est tout à fait normal, car ce poste a besoin de sang neuf et l’EN doit penser à plus de solutions en prévision des prochaines mauvaises surprises, mais cela pouvait être fait plus tard, c’est-à-dire après la CAN, ou même lancer d’autres gardiens dans le bain tout en laissant Mbolhi et sacrifier l’un de ses remplaçants, alors pourquoi enlever Mbolhi sachant qu’il a un autre rôle dans le groupe, lui qui est considéré comme une pièce maîtresse sur le terrain et un leader incontesté dans le vestiaire ? Il a pris part à pas moins de 5 grands tournois avec l’EN le tout en donnant satisfaction à chaque sortie, cela nourrit les doutes sur les réelles intentions de Belmadi, serait-il en train de préparer un changement définitif dans la cage, un peu come il est en train de le faire dans d’autres postes, avec la mise à l’ecart de Bentaleb, de Brahimi pour ne citer que ces deux-là ? A l’heure actuelle seul Belmadi et peut-être Bouras savent ce qui se prépare, mais l’intention de provoquer un changement dans la cage est réel, est-ce que cela va avoir lieu avant la CAN ? L’EN irait en Egypte sans Mbolhi et un autre gardien garderait la cage, mais cela reste tributaire d’un bon rendement lors de ce stage, là d’ailleurs on se demande si la blessure d’Oukidja n’est pas intervenue au mauvais moment, car Belmadi semble décidé à lui donner sa chance et la donner aussi à Zeghba, auteur d’un bon match au Qatar, et à un degré moindre à Doukha.

Explication
La perspective d’aller prendre part à la Coupe du monde-2022 pourrait aussi expliquer ce vent de renouveau, Belmadi sait que d’ici 3 ans Mbolhi ne sera peut-être plus là et il a décidé d’anticiper. L’autre question qui se pose, surtout après l’aveu du coach concernant la non convocation est : comment Raïs va prendre la chose, lui qui a vécu la même chose sous Madjer, car si Belmadi a annoncé qu’il avait prévu cette mise à l’écart, on ne sait pas s’il l’a communiquée et expliqué à l’intéressé, si ce n’est pas le cas, la décision pourrait contrarier ce dernier. Une chose est sûre, le gardien est bel et bien blessé, s’il tient à aller en Egypte il fera tout pour être sur les terrains 2 journées avant la fin du championnat saoudien, l’Ettifaq l’espère en tout cas, est-ce le même souhait du staff de l’EN ?

compétition


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here