EN: Les choix de Djamel Belmadi contestés

0
431

Pour le dernier match des éliminatoires de la CAN-2019, l’entraîneur national, Djamel Belmadi, a surpris plus d’un en alignant une équipe composée d’éléments qui honoraient pour la plupart leur première sélection.
Il est vrai, cette partie contre la Gambie au stade Tchaker était sans enjeu pour les Algériens, mais une victoire allait leur permettre de gagner des échelons dans le classement FIFA du mois de mars.

Ce ne fut pas le cas, puisqu’un moment de déconcentration dans les ultimes instants de la partie à coûté le nul pour les Verts, accrochés pour la deuxième fois seulement dans un match officiel dans leur citadelle du stade Tchaker depuis 2008.
Il était donc tout à fait normal que le coach national se présente à la conférence de presse d’usage d’après match tout en étant très déçu. Car malgré les changements sensibles opérés pour la circonstance en alignant un onze manquant d’automatismes, il était convaincu que la victoire était largement à portée de main.
«Evidemment, on n’est pas satisfait par rapport au résultat. On a bien contrôlé le match, mais au final on s’est fait rejoindre au score. On aurait dû tuer le match bien avant. Par expérience, on sait que lorsqu’on ne tue pas un match, on n’est pas à l’abri d’une égalisation comme celle de ce soir», a-t-il déclaré avec une pointe d’amertume.

Et d’enchaîner : «Malheureusement, on encaisse ce but d’une manière assez surprenante. On était à 10 après la sortie de Loucif, et c’est justement à partir de sa zone que les Gambiens ont entamé l’action de ce but. C’était un peu confus, mais le ballon est rentré dans les filets au final. Avant cela, Doukha avait sorti une belle frappe. Je le répète, on aurait dû plier le match et marquer plus qu’un but.»
Les prétextes avancés par Belmadi pour la circonstance ne lui ont pas évité les critiques. Aux yeux de nombreux observateurs, le coach national a tout simplement joué avec le feu.

Il voulait en profiter pour voir à l’œuvre les joueurs susceptibles d’être retenus pour la CAN, mais il aurait du, selon ces avis, former un onze équilibré en alignant également quelques joueurs d’expérience à l’image de Feghouli, Mahrez, Taïder et Bounedjah, pour ne citer que ceux-là, afin d’aider leurs coéquipiers qui faisaient leur baptême du feu, à mieux s’exprimer sur le terrain et aussi assurer une victoire importante au classement Fifa.                                                                                                     footalgerien


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here