Zetchi recadre Mellal

0
350

Le président de la FAF Kheireddine Zetchi n’a pas hésité à recadrer le président de la JS Kabylie Chérif Mellal, ce dernier a menacé de boycotter le championnat si l’arbitre du match face à l’Olympique Médéa (défaite 1-0) n’était pas sanctionné.

“Je demande à Mellal de ne plus prononcer ce genre de déclarations fracassantes qui compliquent davantage la situation. Si Mellal détient les preuves, il n’a qu’à les présenter. Il doit savoir qu’un arbitre est sanctionné uniquement sur la base du rapport de son évaluateur et des images de la télévision”, a affirmé le patron de la FAF samedi soir dans un entretien accordé à la télévision nationale.

Chérif Mellal n’a pas mâché ses propos à l’issue de la défaite concédée par son équipe dimanche dernier à Médéa, accusant ouvertement l’arbitrage « scandaleux » de Bekouassa.
Le président kabyle a également chargé Rebbouh Haddad, président de l’USM Alger et premier vice-président de la FAF, ainsi que le responsable des désignations des arbitres Mokhtar Amalou.
“Aller jusqu’à menacer de boycotter le championnat est exagéré. J’espère qu’on n’arrivera pas là. Par l’occasion, je demande aux responsables de clubs à faire preuve de retenue dans leurs propos et éviter les déclarations incendiaires”, a ajouté Zetchi.
Mellal a également accusé les responsables de l’Olympique Médéa de tentative de corruption, pour permettre à leur équipe de l’emporter face aux « Canaris ». Des accusations qui n’ont pas laissé indifférent le président de la FAF qui s’est engagé à aller jusqu’au bout de cette affaire.
“La commission d’éthique de la FAF va prendre en charge ce dossier. Le président de la chambre d’instruction va auditionner Mellal, ce dernier est tenu à présenter les éventuelles preuves pour appuyer ses propos. Un représentant de l’Olympique Médéa sera également entendu. Une fois les deux parties concernées auditionnées, notre mission s’arrête là. Nous ne sommes pas une juridiction civile mais plutôt sportive. Dans le cas où la tentative de corruption sera confirmée, nous allons charger notre avocat à transférer le dossier au tribunal civil qui va trancher. Nous n’allons pas faire machine arrière “, a-t-il conclu.

tsa


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here