Les mots de Belmadi après le tirage de la CAN

0
193

C’est un Djamel Belmadi plutôt satisfait du tirage au sort que nous avons pu joindre avant-hier tard dans la soirée afin qu’il nous livre ses premières impressions sur les prochains adversaires des Verts, lors de la prochaine CAN en Egypte le mois de juin prochain. Entretien.

Votre avis sur le tirage au sort dont a hérité l’Algérie pour la prochaine CAN ?
C’est un groupe qui nous met avec le Sénégal, le Kenya et la Tanzanie. Si on analyse bien les trois équipes, je dirai que le Sénégal n’est plus à présenter, car il faisait partie des derniers mondialistes. Une équipe qui travaille ensemble depuis un certain temps et qui affiche un niveau de performance élevé, il faut dire ce qu’il en est. Ça va être donc certainement un favori de cette Coupe d’Afrique, et de ce fait, un favori de ce groupe C.

Et pour ce qui est des deux autres adversaires ?
Que ce soit le Kenya ou la Tanzanie, ce sont deux nations qui n’ont pas disputé une Coupe d’Afrique des nations depuis un bon bout de temps, notamment la Tanzanie. Cette dernière compte à son actif une seule participation dans ce tournoi. Ces deux sélections ont bénéficié de cet élargissement du nombre d’équipes à 24, ce qui leur a permis d’être présentes à Cette coupe d’Afrique des nations. En tout cas, ce qui est sûr, s’ils sont là, c’est qu’ils ont un certain mérite. Nous allons bien étudier toutes ces nations et visionné tous leurs matchs et puis bien travailler pour préparer cette première confrontation face au Kenya le 23 juin prochain. A présent, place au travail.

Pour vous, est-ce un avantage ou plutôt un inconvénient de jouer au Caire ?
Déjà, par rapport au stade dans lequel on va évoluer (ndlr : stade de la Défense aérienne 30 juin), je pense qu’on va avoir la meilleure pelouse de la compétition, et ça c’est une très, très bonne chose. Après, il est vrai qu’au Caire, il va faire un peu plus humide et un peu plus chaud parce qu’il y a un peu de pollution durant cette période précise. A Ismalia, il fait meilleur notamment le soir, mais bon on va jouer à 22h, et normalement ça devrait aller.

Qu’en est-il des conditions d’hébergement ?
A priori, il n’y a rien à dire à ce niveau-là, d’après ce que j’ai pu voir jusque-là. Mais de toute manière, on ira voir et visiter tout cela demain, notamment notre camp de base et les terrains d’entraînement (ndlr : entretien réalisé vendredi soir) pour qu’on soit définitivement fixé.

Si on connaît un peu le Sénégal et la Tanzanie, le Kenya, c’est le grand inconnu de notre groupe…
Comme je l’ai déjà précisé, nous allons visionner tous les matchs qu’ils ont pu jouer. D’ici le 23 juin, on connaîtra cette équipe sur le bout des doigts, au même titre d’ailleurs que les deux autres équipes de notre groupe. Je peux vous assurer qu’on aura une idée très précise sur l’équipe kenyane dans les plus brefs délais.

COMPETITION


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here