L’Inter Milan, la piste la plus chaude pour Youcef Atal

0
250

Auteur de belles prestations avec l’OGC Nice cette saison, l’arrière droit, Youcef Atal continue de faire parler de lui. Hier, le quotidien français, l’Equipe a indiqué que le joueur formé au PAC était convoité par plusieurs clubs européens qui veulent s’attacher ses services : «Il y a un an, lorsqu’il a signé à Nice dans l’anonymat général, en provenance de Courtrai (D 1 belge), les dirigeants du Gym l’avaient arraché pour 3 M€ à la concurrence d’Angers, de Guimaraes et du Cercle Bruges. Aujourd’hui, le pedigree des clubs intéressés n’a plus rien à voir : le Séville FC s’est renseigné dès le mois de décembre, lorsque la générosité, la vitesse, le sens du but et de la passe de Youcef Atal (22 ans) ont commencé à éblouir la Ligue 1. Le Bayern Munich, Chelsea et surtout l’Atlético de Madrid sont aujourd’hui intéressés.» Mais toujours d’après l’Equipe, «les deux pistes les plus chaudes mènent en Italie, où deux clubs (dont l’Inter Milan ?) ont récemment reçu les représentants de la société Grinta, qui gère les intérêts de l’arrière droit». Ainsi, l’été d’Atal s’annonce très agité, même si les Niçois ne cessent de répéter ces derniers temps que l’Algérien est tout simplement intransférable.

L’OGC Nice compte revoir son salaire à la hausse
Pour sa part, la direction de l’OGC Nice compte passer à l’action pour convaincre Atal de rester au club. Pour cela, les Niçois envisagent d’augmenter le salaire de leur défenseur. «Sous contrat avec le Gym jusqu’en 2023, Atal est loin de figurer parmi les plus gros salaires de l’effectif (autour de 30 000 € par mois). Accaparée par les dossiers des prolongations de contrat de Walter Benitez et de Malang Sarr, auxquels il ne reste plus qu’un an à Nice (2020), la direction du Gym devrait ensuite se pencher sur son cas, afin d’ajuster son traitement à son nouveau statut», explique l’Equipe.

le buteur


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here