EN: Le stage retardé d’une semaine

0
279

e

Près de 3 semaines après l’AG de la FAF et l’annonce du président Zetchi que le programme de préparation allait être divulgué 3 ou 4 jours après les travaux, la FAF a enfin publié avant-hier soir le fameux programme complet de l’équipe nationale jusqu’au voyage au Caire.
Le programme sera, sans surprise, scindé en deux étapes, la première aura lieu à Alger et débutera officiellement le 3 juin 2019 au Centre technique national de Sidi Moussa et s’étalera jusqu’au 8 juin 2019. Il n’y aura donc pas de stage le 27 mai prochain, comme annoncé précédemment, Belmadi a pesé le pour et le contre et a fini par se rendre compte que la période allait peut-être, être de trop pour des joueurs éreintés par une saison pleine et fatigante, il a décidé de reculer le coup d’envoi dub stage d’une semaine.

L’Aïd au CTN…
Ainsi, pour Belmadi, le 3 juin sera juste la date du début du travail et du sérieux, au moment où le monde musulman observera le même soir le croissant, lors de la fameuse nuit de doute, l’Aïd El-Fitr sera annoncé pour le lendemain, à savoir mardi ou pour mercredi, mais pour Belmadi, cela importe peu, il a préféré accorder le temps nécessaire a ses poulains pour jeûner et se reposer en famille, mais cela leur coûtera un sacrifice de taille : fêter l’Aïd en stage à Sidi Moussa.
En tout, il y aura au CTN 5 jours de travail de récupération, qui serviront beaucoup le staff, notamment le préparateur physique et le staff médical à établir des fiches pour chacun des joueurs (les rapports seront envoyés à la CAF dans le cadre de la préparation de la CAN), parmi eux des éléments qui auront terminé leur saison presque 2 semaines avant ce stage, et qui auront entretenu leur forme à domicile ces derniers seront peut-être appelés à rejoindre le CTN plus tôt que le 3, c’est ce que nous apprend la FAF à travers son communiqué, les autres, c’est-à-dire les retardataires, à l’image d’un Bounedjah ou d’un Feghouli, voire des éléments évoluant ici au pays, ces derniers auront encore les jambes lourdes, et pourraient bénéficier d’un programme spécial et une préparation en douceur. La préparation devrait donc être à la carte durant cette première phase qui se déroulera à Alger avant le début des choses sérieuses à Aspire.

A Doha pour mettre les bouchées doubles
La seconde étape commencera donc le 8 juin, comme révélé précédemment, c’est à Doha que cette étape importante va avoir lieu, l’EN bénéficiera de l’attention et des installations de l’académie d’excellence, à savoir Aspire, les Verts rallieront la capitale du Qatar par vol spécial d’Air Algérie le 8 où ils n’auront pas plus de 3 jours de travail avant de commencer le marathon des matches. Premier test, ça sera le Burundi, finalement ce match qui devait clôturer le stage a été placé à cette date étant donné que le stage des Burundais commencera le 2 juin à Doha, ils devraient le clore par ce match du 11 juin, l’EN aura ensuite tout le temps nécessaire pour travailler et attaquer le dernier match-test contre le Mali, ce dernier étant programmé pour le 16 du même mois. Le 18 juin et après 16 jours de travail, la sélection nationale s’envolera vers le Caire à bord d’un vol spécial d’Air Algérie, un voyage qui s’annonce long, au vu du passage obligé et exigé par l’Egypte d’un autre aéroport dans un autre pays pour pouvoir se poser sur le tarmac de l’aéroport du Caire au vu des relations politiques compliquées entre le Qatar et le pays hôte du tournoi africain. Voilà qui mettra fin à la préparation, l’EN se concentrera ensuite dans son camp de base au Caire sur son premier match contre le Kenya. La rue algérienne attend maintenant la publication de la listes des 23 attendue en principe en fin de semaine, mais c’est sûr que le report du début du stage donnera plus de temps à Belmadi pour peaufiner cette liste et y apporter les ajustages qui s’imposent avant la publication.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here