Belmadi: « Le Kenya peut nous faire très mal »

0
273

okies sur tsa-algerie.com
Nos partenaires et nous-mêmes utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord. Vous pouvez changer d’avis et modifier vos choix à tout moment.

J’accepte
Afficher toutes les utilisations prévues
Powered by

Menu

TSA عربي
Visas et Voyages

Publicité
Nous Contacter
S’abonner

Politique
Économie
International
Sport
Vidéos
Société
Consommation
Culture, Médias, Technologies

CAN 2019 – Belmadi : « Le Kenya peut nous faire très mal »
Sport Par: Mourad Adoud 22 Juin 2019 à 12:31

À la veille de l’entrée en lice de l’équipe algérienne de football en Coupe d’Afrique des nations CAN 2019 en Egypte (21 juin – 19 juillet) dimanche face au Kenya (21h00, heure algérienne sur la chaîne terrestre de l’ENTV), le sélectionneur national Djamel Belmadi s’est montré plutôt prudent ce samedi 22 juin, tout en insistant sur l’importance de réussir ce premier rendez-vous.

« Ça serait une erreur de prendre cet adversaire à la légère. Je pense qu’il n’y a plus de petites équipes en Afrique. Le Zimbabwe a tenu la dragée haute à l’Egypte (défaite 1-0) hier soir en match d’ouverture, il aurait pu décrocher le match nul. Nous sommes plus qu’avertis. Le Kenya est capable de nous faire très mal », a expliqué Belmadi en conférence de presse d’avant-match.

Outre le Kenya, l’équipe nationale, dont il s’agit de la 18e participation à la CAN, affrontera également le Sénégal (27 juin) et la Tanzanie (1e juillet). Les deux premiers de chaque groupe, ainsi que les quatre meilleurs troisièmes se qualifieront pour les 1/8es de finale de ce tournoi qui se jouera pour la première fois en présence de 24 nations.
Belmadi a refusé d’endosser l’étiquette de favori, se montrant réaliste : « L’Algérie est loin d’être l’un des favoris de la compétition. Pour se considérer ainsi, il fallait gagner le trophée en déplacement. Lors de la dernière CAN 2017 au Gabon, nous avons été éliminés dès le premier tour, je pense que n’avons pas les éléments nécessaires pour être favori », a-t-il ajouté, non sans assurer les fans algériens que « ce rendez-vous a été préparé avec beaucoup de concentration et d’envie ».
L’ancien capitaine de l’équipe nationale s’est réjoui de la présence de joueurs détenteurs de titres avec leurs clubs respectifs, chose qui pourrait influer positivement sur l’EN dans cette CAN, selon ses propos.
« Les joueurs vainqueurs de titres avec leurs clubs sont sur une dynamique positive. Je pense notamment à Mahrez ou encore Bensebaini, ils peuvent apporter un esprit positif, un esprit de gagneur au groupe ».
Présent également dans cette conférence de presse, le nouveau capitaine de l’équipe nationale Riyad Mahrez a déclaré que les Verts sont « prêts » pour le début de la compétition.
« Nous n’avons pas une grande idée sur cette équipe du Kenya, mais nous l’avons visionné en vidéos. Nous sommes à un jour du match, je peux rassurer que nous sommes prêts pour ce premier rendez-vous. Nous allons tout donner pour gagner d’entrée », a-t-il dit.

tsa


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here