Convoité par des clubs étrangers, Zakaria Naidji a fait son choix

0
448

Privé de la CAN alors qu’il vient d’être sacré meilleur buteur du championnat algérien avec 20 réalisations, Zakaria Naïdji pourrait bien en profiter pour trancher son avenir, lui qui fait partie des éléments les plus courtisés cet été.
En plus des équipes du championnat local, l’enfant de Bordj Bou-Arréridj intéressent quelques clubs étrangers. Après Anderlecht et le Ahly SC, la deuxième équipe du Caire, le Zamalek est également sur sa piste.

Dans ses déclarations l’attaquant Zakaria Naïdji, un pur produit de l’académie JMG, a confié qu’il n’est au courant de rien, ajoutant que c’est le premier responsable de l’équipe paciste Hacen Zetchi qui s’occupe de tout, du moment que lui ne dispose pas de son destin : » Je ne suis au courant de rien, même à propos de l’offre du Zamalek. Je n’ai aucune nouvelle ou information à ce propos. Je profite de mes vacances. Je pense que mon président Zetchi est le mieux indiqué pour en parler ».
Le joueur ne s’est pas arrêté là puisqu’il a confirmé qu’il est davantage intéressé par une expérience professionnelle en Europe qu’une expérience dans un club arabe ou bien local. Il a enchaîné dans ce sens : « Je ne vous cache pas que mon nom a souvent été lié à des clubs tunisiens où bien égyptiens. Je respecte beaucoup ces deux championnats arabes et surtout les clubs tels que le Ahly SC, le Zamalek ou bien l’ES Sahel et l’ES Tunis, qui font partie des gros bras du continent africain.

Mais je suis vraiment tenté par une expérience professionnelle en Europe. J’ai à peine 24 ans, je suis le buteur de l’équipe et du championnat algérien, je veux suivre les traces de mes amis et les anciens académiciens tels que Bensabaïni et Attal. Evoluer en championnat français, belge ou bien espagnol ou portugais va me permettre de progresser et d’améliorer mes capacités et mes compétences, cela m’ouvrira également les portes de l’équipe nationale pour une nouvelle fois », a-t-il expliqué.
Dans ce registre, l’offre du CSKA Moscou, qui serait prêt à débourser 2 millions d’euros pour s’adjuger le bon de sortie de Naïdji, pourrait bien faire les affaires du joueur.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here