Le SG s’explique sur l’absence de Abid Charef à la CAN

0
179

Algérie – Le secrétaire général de la Confédération africaine de football (CAF), Mouad Hajji, a expliqué vendredi l’absence de l’arbitre international algérien Mehdi Abid-Charef de la CAN-2019 en Egypte par la « réception tardive » de la demande de levée de sanction.
« La sanction a été levée comme celles des autres. Toutefois, la demande de la levée de sanction d’Abid-Charef a été réceptionnée tardivement, ce qui explique son absence de cette CAN », a indiqué le SG de l’instance continentale en conférence de presse tenue au stade international du Caire.

Abid-Charef (37 ans) avait été suspendu pour « mauvaise performance » suite à son arbitrage le 2 novembre 2018 en finale (aller) de la Ligue des champions d’Afrique entre le Ahly du Caire et l’ES Tunis (3-1) à Alexandrie. Le natif de Constantine avait accordé deux penalties aux Egyptiens, jugés « imaginaires » par l’EST, tout en recourant à chaque fois à la VAR (assistance vidéo à l’arbitrage), pour sa première utilisation dans une épreuve interclubs au niveau africain.

Suspendus au même titre que l’Algérien, les arbitres zambien Janny Sikazwe et égyptien Gehad Grisha ont été graciés, tout en signant leur présence parmi les referees retenus pour cette CAN.
« C’est une décision prise par la commission d’arbitrage de la CAF, je ne peux que me conformer », a-t-il ajouté.
Concernant le niveau de l’arbitrage depuis le début de cette 32e édition de la CAN, le dirigeant marocain s’est dit « satisfait » : « Le niveau de l’arbitrage est excellent. Nous n’avons pas assisté à des actions litigieuses. Tout le monde a salué le président de la commission d’arbitrage. J’espère que ce sera le cas pour la suite ».
Enfin, le SG de la CAF est revenu sur la décision prise par l’instance africaine de recourir à la VAR dans ce tournoi.
« Elle devait être initialement utilisée uniquement en finale, avant que la CAF ne décide de l’appliquer à partir des quarts de finale. C’est une technologie qui nécessite de gros moyens. Je peux vous assurer que tout va bien se passer. Nous avons réceptionné le matériel. Tout se passe dans les meilleures conditions. Je vais vous faire une confidence. La VAR a été déjà testée dans deux matchs depuis le début de la compétition et elle sera utilisée en +Off+ aujourd’hui (vendredi) lors du match des 1/8 de finale Maroc – Bénin ».

ALG 24


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here