Muet depuis trois matchs, l’éfficacité fuit Baghdad Bounedjah

0
484

Alors qu’il arrivait à la CAN avec un sens de réalisme très intéressant, le voilà l’avant-centre des Verts, Baghdad Bounedjah, en train de vivre une situation pour le moins inhabituelle pour le meilleur buteur au monde de l’année 2018.
En effet, le joueur d’Al-Sadd est resté muet depuis trois rencontres dans cette CAN. Même la seule réalisation qu’il compte dans son compteur il la doit à un penalty qu’il a transformé magistralement contre le Kenya lors de la première sortie des Fennecs dans ce rendez-vous footballistique continental qu’abrite l’Egypte.

Depuis, le natif d’Oran brille notamment par un manque d’efficacité terrible, qui commence du reste à lui valoir certaines critiques. Pourtant, contre la Tanzanie, lors de la troisième journée de la CAN, un match sans enjeu pour les Algériens, et qui a vu l’entraineur national Djamel Belmadi aligner sa deuxième équipe, le coach a consenti à faire rentrer son buteur en fin de match.
Il a expliqué ce choix par son désir de voir Bounedjah faire trembler les filets, histoire de le remettre en confiance. Peine perdue, puisque la star ce jour là fut le lutin algérien Adam Ounas, auteur pour la circonstance d’un doublé.

Il est à craindre d’ailleurs de voir Bounedjah gagné par le doute. L’entraîneur national en est d’ailleurs conscient, d’où le grand travail psychologique qu’il est en train d’effectuer avec le joueur pour qu’il reste pleinement concentré, et éviter par là même d’être affecté par ce qu’il est en train de vivre depuis trois matchs dans cette CAN.
D’ailleurs, tout le monde est unanime à reconnaitre le mérite de Bounedjah dans la victoire réalisée par les Verts lors des huitièmes de finale contre la Guinée. Certes, le joueur s’est permis le luxe de rater quelques occasions franches, mais il a été également l’auteur de la passe décisive du premier but de Belaïli, une précieuse réalisation ayant permis notamment à l’équipe nationale de débloquer une situation qui commençait à devenir compliquée.

Il faut dire que malgré ses ratages, Bounedjah fait toujours preuve de sérénité : « Je suis vraiment très fier de cette équipe et de cette génération de joueurs, car nous avons réussi à apporter de la joie à nos supporters et à tout le peuple algérien, et pour nous c’est ça le plus important.
Nous avons conscience de la difficulté de cette coupe d’Afrique des nations, surtout lorsqu’on a vu des équipes comme le Maroc ou l’Egypte quitter le tournoi. Mais comme je l’ai toujours dit, nous ne nous intéressons pas aux autres sélections, seule notre équipe nous intéresse et on continuera à bosser et à donner tout ce qu’on a dans le ventre afin d’aller le plus loin possible dans cette coupe d’Afrique des nations », a assuré l’attaquant des Verts qui sera certainement très attendu jeudi contre la Côte d’Ivoire en quarts de finale.

footalgérien


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here