On en sait plus sur le conflit entre Zetchi et la présidence

0
1418

On en sait un peu plus sur les raisons de la colère de la Présidence de la République envers le président de la fédération algérienne de football, Kheireddine Zetchi.
Selon le quotidien El Watan, le chef de l’état aurait jugé froid l’accueil qui lui a été réservé par la fédération au Caire. Zetchi serait, donc, victime de « Des représailles après la fameuse visite «surprise» de Bensalah au camp de base des Verts au Caire, jeudi dernier, à la veille de la finale Algérie-Sénégal. Le chef de l’Etat, arrivé presque à l’improviste, n’a pas apprécié «l’accueil» qui lui a été réservé par le président de la FAF et la sélection. »

« le chef de l’Etat aurait fait remarquer à Zetchi que c’était aux joueurs et au staff de l’accueillir à son arrivée, en présence des caméras de la Télévision algérienne, et non à lui de les attendre » révèle la même source.

Zetchi aurait refusé « les demandes » de la Présidence
« Le patron de la FAF a été sommé par le gouvernement, via le MJS, de prendre en charge la billetterie de la finale pour les supporters algériens qui allaient débarquer par milliers au Caire. » indique El Watan. En gros, « Il aurait eu comme consigne d’acheter pour environ 400 000 dollars (7 milliards de centimes) de billets d’accès à la finale. Zetchi avisera le MJS que la FAF ne disposait pas de cette somme en liquide au Caire, et que même dans le cas contraire, il ne pouvait pas, en tant que président de la FAF, justifier cette dépense. ». Le refus « diplomatique » du patron de la FAF aurait suscité la colère de la Présidence.
Le Gouvernement aurait proposé de faire un défilé dans les rues de la capitale même en cas de défaite face au Nigéria en 1/2 finale. Ce que Zetchi aurait refusé estimant que « l’Algérie, en tant que grande nation de football en Afrique, ne pouvait fêter une défaite dans une CAN qu’elle envisage de gagner. »

ALG24


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here